Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les incohérences d'un Général de salon


Monsieur Abdelaziz Khoulamallah, Général d'armée auto-proclamé et chef d'un mouvement virtuel dénommé Action pour le Changement au Tchad (ACT), a fait une sortie que tout le monde s'accorde à qualifier de malheureuse.


En effet, cette sortie de monsieur Abdelaziz Khoulamallah est doublement malheureuse. Elle l'est d'une part par son caractère ethnique et personnel et d'autre part par son caractère politicien.

 

 

Les attaques personnelles et tribales, nous savons comment ça se termine. Elles sont malsaines, futiles et totalement inutiles. Elles contribuent à envenimer la situation déjà tendue et à accentuer les divisions qui ne font que retarder l'échéance de la victoire finale sur le régime impopulaire de N'djaména. C'est peut-être un acte bien volontaire.


Sauf que nous avons encore en mémoire les dérapages très regrettables entre son frère Abderahmane et certains Internautes qui se sont déchaînés comme pas permis sur les pages de certains sites web tchadiens. Sachant tout cela, Monsieur Abdelaziz devrait bien réfléchir avant de s'attaquer aussi maladroitement à Monsieur Mahamat Nouri, soit-il le Chef de l'UFDD, et à son entourage sur qui, il a porté un jugement extrêmement grave et dont-il sera appelé à s'expliquer un jour.


Dans un second temps, la sortie est tout aussi triste par son caractère politicien. A l'heure où les uns et les autres luttent contre les vents et marées de l'Est, conjuguent leurs efforts pour arrondir les angles et tentent de mettre en place une structure unitaire qui serait salutaire pour l'opposition armée, voilà qu'un « Général » se réveille dans son salon bien chauffé malgré le froid Sibérien actuel et balance à travers son blog des injonctions aussi tordues que son esprit.


Monsieur Abdelaziz Khoulamallah est, semble t-il, un exilé politique. Mieux, il se veut Général et dirigerait même un rébellion armée (ACT), jusqu'à tout récemment membre de l'Alliance Nationale (AN) au même titre que l'UDC de son frère Abderahmane. Il connait parfaitement qui est Mahamat Nouri (un gentil homme dit-il) mais aussi ses hommes. A ce titre, Monsieur Abdelaziz a la liberté de s'exprimer et d'exercer son activité politico-militaire comme bon lui semble. Il assume ses choix, ses idées, ses déclarations et ses actions.

Cependant, Monsieur Abdelaziz, étant étranger à l'UFDD, n'a pas le droit de critiquer le fonctionnement interne de ce mouvement, de porter un jugement sur son Chef et pire d'inciter les autres mouvements à une conduite inamicale envers l'UFDD. Nous lui demandons gentiment de s'occuper de ses ustensiles de cuisine et de ses appels téléphoniques intempestifs.


Il y a quelques semaines encore, Monsieur Abdelaziz estimait que M. Nouri est la personne indiquée non seulement pour mener les forces de la résistance nationale à la victoire sur celles de Deby mais en plus qu'il devrait même diriger la transition après la chute du régime MPS. Aujourd'hui, non seulement M. Nouri est un parfait incapable à ses yeux mais en plus même l'UFDD doit écartée de l'UFR. Comme on dit, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis mais là, c'est proprement « kassatoli ».


Tout de même, Monsieur Abdelaziz peut dire les raisons qui l'ont poussé à faire cette sortie et nous les apprécierons. Mais tel qu'il a agi, tout porte à croire que l'homme veut seulement nuire, a un esprit malsain, un comportement digne d'un mercenaire, un opportuniste de bas étage et devrait être très proche du club de Ahmat Yacoub Dabio.


Les pions au sein de la rébellion de l'Est sont nombreux. Certains sont sur place, d'autres bien installés à l'étranger, toujours entre deux avions, aux frais de Deby. Et comme le temps presse, ils sortent comme des rats dans un bateau qui coule. Nous avons connu les partis politiques de complaisance montés de toutes pièces par le pouvoir pour faire le clown lors des élections. Maintenant nous vivons la version politico-militaire avec des mouvements virtuels, constitués au mieux autour de la famille et gérer dans un salon sur un ordinateur. Eh oui ! Le temps où les deux frères Khoulamallah battent campagne démocratiquement dans le 4ème arrondissement de N'djaména est bien révolu. Le Député Khalifa Malloum doit bien se marrer.

 

Sans rancune !


Mahamat Saleh Abba Kébir

Sympathisant de l'UFDD

Libreville - Gabon