Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

CPDC : Communiqué de presse N°22/CPDC/2008

C’est avec consternation que les Partis politiques membres de la CPDC ont pris connaissance des propos orduriers tenus lors d’un point de presse par M. Gilles Desesquelles, ambassadeur de l’Union européenne au Tchad. Se livrant à ce qu’il croit être une analyse prospective sur d’hypothétiques élections au Tchad, le diplomate européen s’est cru autorisé à livrer un pronostic pour le moins hardi , hasardeux et ridicule. Selon lui, en effet, les partis politiques de l’opposition n’auraient aucune chance de l’emporter face au parti au pouvoir.


Nous rappelons que M. Desesquelles, de par les fonctions qu’il occupe au Tchad, et plus particulièrement, compte tenu du rôle et de la place de l’Union européenne dans l’Accord politique pour le renforcement du processus démocratique au Tchad, a le devoir d’observer une stricte obligation de réserve dans ses prises de position qui ne doivent laisser transparaître aucune position partisane. En se découvrant de la sorte, il s’est départi de son rôle pour choisir un camp contre un autre, et s’est délibérément dévoilé comme le partisan du régime en place connu pour exceller dans les tripatouillages des élections et de la Constitution.

De ce qui précède, M Desesquelles est en train de se disqualifier dans son rôle de médiateur et de facilitateur entre la majorité et l’opposition au Tchad. La CPDC en tirera toutes les conséquences le moment venu.


Fait à N’Djaména, le 24 décembre 2008


Le Porte parole Adjoint

Saleh KEBZABO

Le Porte parole de la CPDC, IBNI OUMAR MAHAMAT SALEH, enlevé de son domicile le 03 février 2008 par des éléments de la Sécurité Présidentielle, reste à ce jour introuvable.