Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Dix mois  que Ibni Oumar a été enlevé par Deby et son clan Itno ; dix long mois que Deby ment  tout en cherchant une solution de repli ; dix mois que Lol Mahamat Choua garde son secret bien enfoui quelque part en lui on ne sait pour quelle raison? Dix mois que le gouvernement français feint ou mieux ne veut pas affronter la réalité tchadienne.


Dans la sphère politique française, il y a bien longtemps que les différentes personnalités politiques regardent et agissent dans la régression politique, sociale et économique du Tchad.


Le rapport d’Amnesty international qui paraitra ce soir est édifiant quant à la nature de ces hypocrisies et langues de bois. Un peuple qui souffre et que l’on torture de plus belle au nom d’intérêts économiques ou politiques. Au nom de l’intérêt de quelques personnalités sans foi ni projet pour leur cher pays. C’est ceux qui sont dévolus à une cause sans lendemain, le MPS et ses manipulateurs, ses démons assoiffés de sang et d’argent facile. Les gens de cette trempe ne méritent ni le respect ni la ferveur du peuple tchadien qui doit se réveiller et agir en conséquence car c’est de nous que dépendent quelques changements que ce soit.

 

Je voudrais par le biais de ce billet lancé un message de remerciement à tous les sites, blogs internet et autres médias relatant l’actualité tchadienne. La famille Ibni Oumar vous remercie du fond du cœur pour cet acte de solidarité durant ces long mois et vous encourage dans le long combat que vous menez. On vous encourage dans la constante pression que vous infligez au gouvernement tchadien et aux différents sbires du MPS et des Itno.

 

Le Tchad a connu tellement de tragédies que nous sommes devenus amorphes et indolents. Voilà plus de dix mois que Deby a enlevé Ibni Oumar et que la France alliée de ce régime sanguinaire le défend dans cette affaire et cherche à le libérer de sa responsabilité en misant sur le temps et l’épuisement des militants et de la famille.

Nous ne baisserons pas les bras parce que cette fois c’est de trop, parce que cette fois c’est la goutte qui fait déborder le vase, parce que cette fois le tchadien a compris parce que imprégné de cette souffrance quotidienne qui est le fait de Deby, de son clan, de ses multiples gouvernements et de son parti (le MPS) aguicheur d’âmes en perdition et sans scrupules aucun.

La France est partie prenante dans cette affaire mais s’érige en conciliateur bien avisé dès le début. Et c’est là que le bât blesse car on a l’impression que le Tchad est surtout un prolongement de la France depuis bien longtemps si ce n’est depuis toujours. Alors si Ibni Oumar a été enlevé par Deby comment les français seraient écartés de cette procédure ? J’en doute beaucoup.

Ibni Oumar a été enlevé, torturé et peut être même assassiné par Deby, et la France a agi en spectateur extasié ou émerveillé par tant de violences sur un homme désarmé et qui n’a rien à se reprocher. Oui, la France, pays des Droits de l’Homme, a regardé un gouvernement allié qu’elle impose à un peuple désespéré enlever et torturer une personne qui représentait l’espoir de ce même peuple. C’est comme si on torturait le peuple par cette voie là même. Et c’est ainsi que se poserait la question de la haute trahison envers son peuple ? Oui, ceux qui nous gouvernent nous méprisent et tant pis pour ceux qui osent s’ériger en héros  de leur peuple pour espérer un avenir meilleur.

 

Le gouvernement tchadien agit quant à lui comme prévu. Il est commun qu’en matière d’exactions ou d’assassinats politiques, les autorités de l’Etat s’occupent de couvrir les auteurs. La machine a été activée dès le début à travers diverses déclarations (Bachir, Allami, Mahamat Hissein, Kassiré, Mahamat Ali abdallâh, etc.).

En fait toutes les caractéristiques de l’assassinat politique sont réunies :

 

  • La population tchadienne a peur d’en parler
  • Deby, son gouvernement et les Itno nient toujours que quelque chose d’anormal s’est produit
  • Tous les assassinats commis par Deby n’ont jamais fait l’objet d’une enquête sérieuse et la  tendance à l’impunité est énorme (en effet la commission d’enquête florissante d’arrivistes, de parvenus, de personnes facilement manipulables, corruptibles à souhait, etc. n’a fait que conforter Deby et ses acolytes en montrant aux yeux du monde l’image d’un Tchad prospère où la justice est de mise)
  • L’opposition politique est muette. Elle aurait pu profiter de ce malheur pour montrer aux yeux du monde qu’au Tchad il n’y a pas que des enfants de chœur. Elle aurait pu mettre une pression certaine sur le gouvernement et sur Déby mais ils n’ont pas tenu jusqu’au bout de leurs idéaux premiers (s’ils en avaient un tant soit peu). La possibilité d’intégrer le système était trop alléchante et Alingué, Kamougué, Dahalob et je ne sais qui d’autre se sont rués sur les agapes. Des agapes empoisonnées car s’ils croient que le peuple les soutient c’est tout autre chose qui trotte dans nos têtes. C’est l’idée d’une trahison, le vrai visage de personnalités sans scrupules aucun, a été mis à jour. Celui de l’envie primaire de baisser les bras, de construire un monde soit disant meilleur avec celui qui a enlevé leur ami et l’a fait disparaitre. La cupidité de l’Homme a été plus forte que celle du rationalisme et des principes directeurs qui font de l’être humain l’expression de la bonté et de la tolérance.

 

La situation d’impunité et d’insécurité prévaut depuis fort bien longtemps dans notre pays. La précarité de ce régime qui s’appuie sur le soutien indéfectible français le rendra fragile au fil du temps si ce n’est déjà fait. Cette situation ne pourra s’éterniser et si c’est le cas ce ne sera que pour nous plonger dans un chaos inextricable.

Un grand nombre d’exactions est l’œuvre du clan Itno principalement et les résultats ont toujours été invariablement les mêmes, à savoir que personne n’a été arrêté ou alors les enquêtes ont toujours débouché sur des simulacres d’enquête n’apportant aucune solution quant à l’identité de l’auteur de ces actes : quel Tchadien n’a pas subi l’ire d’une personne du clan durant toutes ces années ?

 

En tout cas il faut que le Clan présidentiel et le gouvernement Tchadien sachent que cette fois ci ca ne se passera pas ainsi ! Si Ibni Oumar est vivant vous auriez grand intérêt à le libérer mais si vous l’avez assassiné, Monsieur Deby, alors cela vous coutera très cher. Ce sera une grave erreur politique, votre haine envers ce digne fils du Tchad entrainera le pays auquel vous avez donné un semblant de paix dans une croisade sans précédent venant de tous les côtés, usant de toutes les armes en sa possession pour contrer votre régime honni et corrompu.

Les dernières informations que l’on a eues datent du mois de mai 2008 faisant état de tortures sur la personne d’Ibni Oumar. Et s’il est décédé entre temps, c’est en tout état de cause de votre fait, pire de votre main. Vous l’aurez assassiné au vu et au su de toute la communauté internationale qui à présent sait que c’est vous qui l’avez enlevé, séquestré, torturé et peut être exécuté. Sachez que hormis la France il y a d’autres pays, d’autres entités qui vous regardent et qui ne seront pas aussi cléments que vos maîtres français.

Si vous avez assassiné Ibni Oumar, nous vous demandons de prendre vos responsabilités en tant que chef d’Etat même si la plupart des tchadiens contestent ce fait et de nous donner son corps pour que l’on puisse l’inhumer avec tous les honneurs de son rang et de sa condition.

Si vous l’avez épargné, eh bien, libérez-le car sa famille naturelle et politique l’attend avec impatience.

 

Ptah-Hotep disait: « si tu es un chef, l'un de ceux qui conduisent la multitude, efforce-toi toujours d'être bienveillant, afin que ta propre conduite soit sans reproche ».  Mais comment nos dirigeant conduisent la multitude, c’est la question. Ils la conduisent sans état d’âme et sans but politique sain : c’est la réponse adéquate.

 

Aux instigateurs et autres complices (Deby, le clan Itno, le MPS, et peut être même certaines personnalités de la classe politique tchadienne qui se complaisent de la disparition forcée de Ibni Oumar parce qu’il y en a), nous vous traquerons jusqu’aux confins de la terre pour que justice soit faite ici bas.

 

Je remercie pour finir les organisations des droits de l’Homme qui continuent d’œuvrer pour qu’il soit officiellement reconnu que le Tchad est une zone de non-droit. Une zone où les faibles, le peuple que dis je est malmené et terrorisé par une bande d’analphabètes, aigris de leur personne soutenus par des intellectuels véreux et une France qui ne cesse de nous vouloir du mal on ne sait pourquoi ?



 Hicham IBNI OUMAR

Tél: +33 6 68 31 58 43

hichamibni@hotmail.com