Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Imams et chefs de quartier en tête de peloton

C’est dans ces conditions que cette marée humaine a sillonné les rues de la ville jusqu’à la préfecture de Guédiawaye où les Imams et les chefs de quartier ont été reçus par les autorités administratives.

Cette marche a été à l’initiative des populations de Gédiawaye. Il n’y a eu aucune autorité politique. Elles l’ont menée d’une main de maître jusqu’à terme. Le président de l’Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), Momar Ndao a été la seule personnalité connue sur la scène à avoir participé à cette procession. «Cette marche est un message d’alerte très fort lancé aux autorités, nous leur demandons de se réveiller. Sinon le réveil des populations peut faire mal et si on voit les Imams s’activer en dehors des sphères de la religion, c’est parce qu’ils veulent se battre pour ne pas mourir de faim», a-t-il commenté.

L’attraction de cette manifestation a été la détermination de l’Association des Imams. Leur présence s’explique, selon eux, par le fait cette marche est exclusivement citoyenne. Le coordonnateur du collectif des chefs de quartier, Youssoupha Sarr de déclarer : «il n’y a pas de coloration de quoique ce soit, ce sont les populations à la base qui ont décidé de prendre leur destin en main».