Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Gourbal Nakour Djiddi,  leader du Parti d’Actions Républicaines (P.A.R), mouvement d’opposition armée hostile au régime au Tchad, a été reçu par Idriss Deby, lors de sa visite au Canada, au sommet de la Francophonie.

 

Cette entrevue qui a duré une heure d'horologe,  a provoqué une série de spéculations à l’égard de Gourbal Nakour. Il  a  décidé de rompre le silence pour clarifier à l’opinion publique, les raisons de sa rencontre avec Idriss Deby.

 

Gourbal Nakour se défend et déclare : « si j’étais reçu par Idriss Deby, c’était pour répondre aux vœux de mes partenaires qui ont souhaité  à ce que notre mouvement   participe   aux débats pour trouver des voies et moyens par  la résolution pacifique de la crise tchadienne. »

 

 C’est  donc parce qu’il ne voulait déplaire et décevoir tous ceux qui lui apportent un soutien  qu’il a vu Idriss Deby.

 

Il affirme également, avoir discuté  avec Idriss Deby de la tenue d’un dialogue politique inclusif et global qui réunira tous les acteurs politiques et militaires avec le pouvoir.

 

Au niveau du PAR : « nous sommes prêts  pour un dialogue politique sans exclusif qui débouchera à des élections libres et transparentes, sans lequel,  le pays ne s’en sortira  de son impasse actuelle. » A soutenu Gourbal, tout au long d’un entretien téléphonique depuis Canada où il s’y trouve.

 

Par ailleurs, il dénonce une campagne de calomnie à l’encontre de son organisation : « nous pensons que notre démarche est claire et précise. Nous avons rencontré Idriss Deby pour présenter notre plan de sortie et cela s’est déroulé dans la transparence et en présence de la délégation qui l’accompagnait, nous avons donc une conscience apaisée et les autres peuvent continuer à spéculer.Car, notre approche politique  est d’aider au dénouement du problème. »

 

A croire le leader du PAR, Idriss Deby reste toujours réticent à une démarche globale pour la sortie de crise politique, privilégiant les négociants séparées, ce qui est à l’origine du point de divergences  entre son mouvement et le dirigeant tchadien.

 

Au Tchad, tous les  opposants démocratiques et armés multiplient leurs appels pour une résolution pacifique du conflit à Idriss Deby qui demeure  inflexible et inébranlable, aux cris de détresse des populations désœuvrées ; lesquelles  vivent dans la psychose de ni paix ni guerre.

 

Peut-on parler des efforts de paix avec Idriss Deby qui se prépare à attaquer la rébellion ?

 

Makaila Nguebla