Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Timane Erdimi

photo-ci contre,

combat  le régime d'Idriss Deby

sans compromis

Commandés par un esprit de lucidité et de discernement, nombreux sont les observateurs nationaux qui pensent aujourd’hui, que pour réaliser le vœux du changement politique au Tchad, on ne peut en aucun cas de figure s’en passer des responsables politiques et militaires du Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC).

 

A croire un cadre de l’administration tchadienne de passage dans une capitale africaine, qui s’était confié à notre rédaction en ces termes : « à l’époque où les dirigeants actuels du RFC étaient aux côtés d’Idriss Deby, on sentait la présence d’une administration tchadienne redressée. Leur départ pour la rébellion, a donné lieu à une gestion à vue des affaires publiques confisquées exclusivement par Deby et sa famille. »

 

Notre interlocuteur ajoute également que seul Idriss Deby est responsable du chaos actuel que connaît le Tchad : « Idriss Deby laisse délibérément ses proches parents à commettre des forfaitures pour traumatiser le peuple, cette stratégie savamment concoctée, vise à maintenir sur le pays un lourd climat de terreur et de peur, afin de lui permettre de pérenniser son pouvoir sans heurts. »

 

Ce témoignage accablant, incrimine gravement le régime d’Idriss Deby fortement contesté aussi bien par sa propre communauté que par le peuple tchadien dans son intégralité.

 

C’est dans cet ordre d’idées que les Tchadiens de bords différents, estiment que malgré les pesanteurs ethniques qui pèsent lourdement sur eux,  les responsables politiques du RFC, se sont démarqués  du pouvoir de Ndjaména depuis trois (3) ans, animent  un mouvement armé le plus radical pour combattre un système politique qu’ils jugent nuisible pour la cohésion nationale et la fraternité.

 

Infiltré et dénigré par les agents à la solde d’Idriss Deby, le Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC) n’a toujours pas renoncé à son objectif principal qu’est le changement du régime.

 

On dit souvent qu’entre deux maux il faut choisir le moindre. Idriss Deby brutalise, terrorise et traumatise sans distinction femmes, enfants et vieillards sur l’ensemble du territoire national. Face à ces pratiques de terrorisme d’Etat, il appartient aux Tchadiens de faire un choix clair et précis pour acquérir leurs libertés.

 

Une large opinion publique tchadienne trouve que le seul reproche que l’on peut faire aux responsables politiques du RFC, est celui  d’avoir commis les erreurs de consolider  de bonne foi le pouvoir d’un homme qui s’est retourné finalement contre eux du fait de son ingratitude.

 

Tout compte fait, aujourd’hui, le régime d’Idriss Deby est soutenu par des autres cadres et intellectuels, connus pour leurs intérêts matériels et  personnels contre leur désintérêt pour le Tchad.

 

Nous pensons donc devant cette confusion généralisée qui règne au Tchad, il revient aux Tchadiens de soutenir tout homme déterminé à  éjecter Idriss Deby de son fauteuil, même s’il s’agit de son propre frère, il faut l’encourager.

 

 

C’est pourquoi, il faut rompre avec l’isolement du Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC) et aider ses différents  responsables politiques et militaires à relever le défi du changement politique.

 

Nous en appelons également aux membres du RFC de rassurer le peuple tchadien qu’ils se sont réellement désolidarisés du pouvoir clanique de Ndjaména pour se consacrer à l’intérêt suprême de la nation tchadienne afin d’ éviter au  Tchad une implosion que tout le monde voit venir.

 

Makaila Nguebla