Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Selon le site officiel du Tchad, M. Daoussa Deby, frère aîné du Président Idriss Deby, vient d’être nommé, pour la deuxième fois, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Tchad auprès de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire Socialiste avec résidence à Tripoli.

 

Aussitôt nommé, cette nouvelle  soulève une polémique tant  à Ndjaména qu’à l’étranger où plusieurs personnes s’interrogent sur  l’usage et les  règles qui régissent la diplomatie et les attributions de postes à responsabilité aux personnes ayant servi par le passé,  dans les Ambassades ou les  chancelleries.

 

 

Rappelons que M.Daoussa Deby a été   l’Ambassadeur du Tchad en Libye dans les années 2006.

 

Aujourd’hui, une question qui taraude les esprits des observateurs  est la suivante : est-il possible qu’un ancien diplomate représente pour une deuxième fois son Etat comme Ambassadeur  dans un même pays ?

 

Amalgamée, par cette situation, notre rédaction est allée interroger, un opposant tchadien en exil :  « je pense que logiquement non ! On ne peut pas  représenter son Etat, pour une deuxième fois dans un même pays. Mais, vue que dans l’espace de la Cen-Sad, le colonel Mouammar Khaddafi qui a la main mise sur ce giron, est le seul à choisir qui il veut, comme Ambassadeur dans son pays, on n’est donc pas surpris que les règles soient transgressées à des fins bien connues de tous » a-t-il commenté notre interlocuteur sous le sceau de l’anonymat.

 

Un autre opposant tchadien renchérit : « nous vivons dans un pays où les contradictions sont récurrentes et les choses ne fonctionnent plus dans les règles de l’art, d’éthique ou déontologiques, il faut faire avec jusqu’au départ de ce régime. »

 

La nomination de M.Daoussa Deby, obéit donc clairement à des considérations géopolitiques et stratégiques pour le régime tchadien, dont le colonel Kadhafi reste comme toujours un allié de taille.

 

Makaila Nguebla