Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Nous faisons partie  des rares observateurs nationaux et sous régionaux tchadiens, à avoir dénoncé publiquement la responsabilité du régime de Ndjaména dans la crise du Darfour, dont les origines se trouvent au   Tchad.
Maintenant,  nous nous sentons réconfortés dans nos analyses et notre prise de position qui vont  à contre-courant de la perception internationale très limitée et souvent sommaire de ce  conflit et ses ramifications tchadiennes.

 Aujourd’hui, ce sont les éminents intellectuels qui prennent la parole et investissent les tribunes et les forums à travers des publications  pour apporter des clarifications exactes  permettant à l’opinion internationale d’apprécier à sa  juste valeur la crise du Darfour.

 C’est dans ce contexte que M.Roland Marshall, chercheur au Centre  National de la Recherche   Scientifique (CNRS)  et spécialiste pertinent de la crise du Darfour, a soulevé la responsabilité tchadienne dans ce conflit qui dure depuis cinq (5), fait des victimes  civiles, des milliers de personnes déplacées et  jetées dans les rues et les camps de réfugiés au Tchad et à l’intérieur du Soudan.

 M.Roland Marshall qui vient de publier un ouvrage consacré à cette région ouest  du Soudan, convainc l’opinion publique internationale, par le fait que, les occidentaux se bornent à traiter la crise suivant son aspect humanitaire,  en occultant la responsabilité politique à ce conflit   se trouve  au Tchad.


Le chercheur français soutient que le soutien de Paris à Idriss Deby complique énormément la résolution de la crise par la communauté internationale.
 

Il est tout à fait évident que, la crise du Darfour ne fait pas l’unanimité à l’échelle internationale, mais, il convient d’ajouter qu’elle est entretenue par les organisations humanitaires au niveau sous-régional qui font d’elle, une source génératrice des revenus contre les intérêts moraux et matériels des populations du Darfour confrontées à l’adversité climatique et à une précarité sociale sans précédent dans l’indifférence des partenaires occidentaux.

Grâce à ce travail courageux et lucide de M.Roland Marshall, nous espérons bien que les occidentaux changeront leurs approches d’antan de la crise et s’attèleront réellement  à sa résolution pacifique en s’abstenant d’apporter un  quelconque soutien pour l’une ou l’autre des parties en conflit. 

Aussi, il urge  que les bailleurs de fonds du nord soient regardants et rigoureux dans la gestion transparente des aides qu’ils accordent aux ressortissants du Darfour à travers les organisations locales.

 Nous sommes persuadés maintenant, que les poursuites judiciaires seront engagées tôt ou tard  contre tous les différents acteurs qui ont contribuée  à l’aggravation et à la détérioration de la crise du Darfour, dans l’immoralité totale, laissant des enfants et leurs femmes   souffrir  et mourir des faims et de soif.

 
Makaila Nguebla