Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Selon des sources concordantes en provenance du pays, les militaires tchadiens partent aux combats, généralement en ordre dispersé, souvent regroupés sur des critères  tribalo-etniques.

 Nos antennes basées au Tchad, ont constaté que dans la plupart des cas, les plus nantis en équipements militaires appartiennent au clan Deby, alors que les autres communautés restent très mal-équipées,  mal entrenues et affublées dans des camouflets déhonorants.

Devant, cette situation de discrimination  et de frustration observées, il  est fort probable que sous d'autres cieux, un sentiment de révolte serait perceptible.

Aussi, dit-on que  les proches de Deby n'acceptent pas de transporter dans les mêmes convois d'autres frères d'armes blessés au cour des combats.

Les militaires tchadiens subissent des traitements discriminatoires épouvantables et inacceptables sans réagir.

Ailleurs, l'armée intervient pour mettre terme aux dérives les plus humiliantes, au Tchad, elle est devenue fataliste et attend que sa situation s'améliore d'elle même.

Jusqu'à quand, les militaires doivent-t-ils  supporter cet état des faits?


Makaila Nguebla