Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les autorités françaises sont, pour une nouvelle fois tenues entièrement responsable dans la confiscation du passeport diplomatique de M.Ngarléjy Yorongar, député de l’opposition démocratique tchadienne.

M.Yorongar
photo contre
au plateau de France
24heures


En faisant venir en chez eux, le parlementaire tchadien, les officiels  français sont censés  lui garantir sa sécurité physique, morale et  matérielle, tout en préservant ses droits civiques et politiques au cas où ses intérêts sont remis en cause.

A ce niveau, nous pensons qu’il y a problème, car il apparait pour nous de comprendre justement, que  le régime absolutiste de Deby à confisquer le passeport diplomatique du député sans que la France ne proteste contre cette décision délibérée qui porte atteinte au protocole additionnel relatif aux droits civiques et politiques des citoyens vivants dans une entité géographique donnée.

La communauté internationale appelle au respect strict tout  pays signataire de ce protocole additionnel sous peine d’infraction grave.

Lorsqu’une autorité  refuse de délivrer un passeport sans motif valable  à  un citoyen dans son pays d’origine cela constitue un acte  bannissement  de sa nationalité qui est condamné par la communauté internationale, si elle respecte réellement ses propres engagements.

Connaissant cela, il faut rappeler  à  la France, qu’elle se comporte en un Etat complice des faits qui se commettent au Tchad et qui lui sont rapportés quotidiennement par des divers canaux.

Rappelons que Ngarléjy Yorongar est député et leader de la Fédération Action pour la République (F.A.R) ; il a été kinadppé lors des événements funestes des 02 et 03 février dernier par les élèments de la Garde présidentielle tchadienne, chez lui, au même titre que l’ancien Président Lol Mahamat Choua et le Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh, dont le sort réservé ne fait qu’émouvoir  l’opinion nationale et internationale.

C’est bien dans ces circonstances pénibles que la France était intervenue sous prétexte de sauver M.Ngarléjy Yorongar, qu’elle l’ a fait venir à Paris alors que plusieurs chancelleries accréditées à Yaoundé au Cameroun, ont voulu volontiers accueillir le chef de fil des fédéralistes dans leurs pays respectifs et lui accorder toutes la sollicitude  requise digne et proportionnelle à la dimension de son honorabilité de parlementaire.

Aujourd’hui, il est tout simplement écœurant pour les Tchadiens et les Africains en général, que Paris n’exerce aucune pression sur Ndjaména, pour savoir des nouvelles du Dr Ibni Oumar, optant pour défendre ses intérêts au mépris des droits de l’homme reconnus comme sont son crédo.

La France doit se rendre à l’évidence compte que toutes intrique, ses manigances en faveur d’un régime déprécié comme celui de Deby, suscitent  un ressentiment des Tchadiens contre ses ressortissants établis au Tchad et en Afrique.

Pour rectifier toute sa turpitude au Tchad, elle doit s’attéler à intervenir auprès de son protégé Idriss Deby, pour que le député tchadien entre en possession de son passeport et que tous ses avantages soient préservés jusqu’au son retour dans son pays d’origine.Car, la situation dans laquelle, elle est placée l’intéressé donne une matière à réflexion et une source d’inquiétude pour les démocrates en Afrique.

 

Makaila Nguebla