Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Les ennemis de la résistance se mobilisent
Djedé Kourtou Gamar
Les ennemis de la Résistance se mobilibisent :

QUI SE CACHE DERRRIERE LES ATTAQUES CONTRE LE PRESIDENT DE l’UFCD ?

Les internautes ont la désagréable surprise de découvrir sur certains sites des informations malveillantes sur la personne du Président de l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie. Deux articles non signés, publiés par Tchadwatan et le blog de Makaïla attaquent le Président de l’UFCD en quatre points. Selons ces articles, Adouma Hassaballah serait en train de s’enrichir sur le dos de son Mouvement. De quelle manière ? l’auteur n’en dit mot. Il aurait fait retirer l’UFCD de Goz-Beida en jui 2008 contre la grasouillette somme de 200 000 0000 dollars US. Est-ce une rançon payée par Deby ?On n’en sait rien. . Le Président de l’UFCD aurait échangé des correspondances avec le chef de l’ANS de Deby. A quellle fin ? On nous le dira peut-être un jour.Enfin, le Commissaire à la Sécurité, Fizanni serait sur le point de prendre la place de Adouma à la tête de l’UFCD.

Nos investigations sur l’origine de ces articles nous ont conduit aisément à une personne qui fut pourtant l’un de nos plus grands militants jusqu'à une date très récente. Déclaré personna non grata, pour des raisons que nous refusons d’étaler ici, Ahmat yacoub Dabio, car c’est bien de lui qu’il s’agit, a choisi d’entrer en rebellion contre le Mouvement pour lequel il a pourtant donné le meilleur de lui-même. Alors, il n’a pas trouvé mieux que de se lancer dans une campagnee de destabilisation de l’UFCD. Tout naturellement, il a mis en marche un arsenal visant à décapiter le Mouuvement pour l’abattre plus facilement.

Nous disons ici haut et fort que les allégations contenues danns ces articles sont une pure vue de l’esprit. Ils sont dénués de tout foudement et ne résiste pas à la vérité. L’article n’honore pas son auteur car Adouma ne se repproche de rien du tout. Il entretien des bonnes relations avec l’ensemble de se collaborateurs en général et avec son Commissaire à la Sécurité en particulier. Ce dernier est même l’un des collaborateurs les plus proches du Président du Mouvement. Le Camarade Fizzani est un combattant irréprochable qui entend mettre ses qualités au service de la lutte contre la dictature. Faire le jeu de l’ennemi ne l’intéresse point. Fizzani n’aceptera pas de prêter le flanc à une campagne qui vise à afffaiblir son Mouvement.

En prenant la lourde responsabilité de publier ces mensonges cousus de fil blanc, Ahmat Yacoub prouve qu’il est en perte de vitesse. Il est pourtant mieux placé que quiconque pour comprendre que le moment ne se prête pas à un jeu de ce genre.

Ces articles n’auront aucun effet sur le fonctionnement de l’UFCD dont les forces combattantes et les cadres politiques sont immunisés contre des actions qui ne vont pas dans le sens des objectifs du Mouvement. Ils ont tout au plus le mérite de mettre à nu des manoeuvres orchestrées par des personnes ayant choisi de servir de relais aux ennemis de la Résistance.

Les allégations relatives au prétendu retrait de l’UFCD de Goz-Beida contre 200 millions de dollars US fait tout simplement rire. On cherche à tourner en dérision tout un processuus de lutte dont on connaît pourtant le prix. La campagne dont parle



Ahmat Yacoub Dabio a couté des vies humaines. Nul n’est autorisé à en parler avec legereté.

L’un des deux articles affirme que le Président de l'UFCD entretient des contacts avec le chef de l’ANS de Deby. Nous croyons comprendre que Ahmat Yacoub Dabio a exhumé pour le besoin de la cause unn vieux dossier que nous croyions définitvement classés.On se souvient qu’à un moment de notre lutte, le dictateur avait fait des mains et des pieds pour prendre langue avec le Président de l’UFCD pour un retour au bercail. C’était sans compter avec l’attacchement de Adouma Hassaballah à la réalisation des objectifs de la Résistance. Comme il fallait s’y attendre, il a opposé une fin de non recevoir à la démarche du dictateur de N’Djaména.

Après cet echec, Deby a confié la meme missions à des notables et des dignitaires. On connaît la suite. Le Président de l'UFCD est resté de marbre. Sa position n’a pas changé d’un iota. La campagne de dénigrement engagée aujourd’hui contre sa personne ressemble à un changement de stratégie pour affaiblir celui qui a toujours tenu tête à Deby et dont les forces ménacent le plus le dictateur.

Du reste, on sait que le réseau des ennemis de l’UFCD a des ramifications qui vont,jusqu’au coeur du pouvoir de Deby. Un membre de ce réseau aurait extorqué 50 millions fca au Chef du Gouvernement tchadien. Tout se serait joué autour d’une prétendue conversation téléphonique entre le chef du Gouvernement et le Président de l’UFCD. Entre ces manoeuvres et celles qui sont conduites en ce moment, la frontière est mince, voire inexistante.

Face à ette campagne de destabilisation, le Président de l’UFCD demande aux forces combattantes de demeurer confiantes, sereines et vigilantes pour déjouer les complots qui se trament contre le Mouvement.

Le Porte Parole Adjoint de l’UFCD
Djédé Kourtou Gamar