Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Un fossile de l’ère Hisseine Habré, qui a bien servi ensuite Deby, s’échine à faire croire qu’il existe.

Soutenu par les fondamentalistes les plus rétrogrades il est cousu d’or.


Ces extrémistes le poussent sans arrêt en avant car il flatte leur obscurantisme. Avec un tel soutien, il représente le repoussoir idéal pour les occupants coloniaux. Ils font tout pour ramener la rébellion à sa seule personne car elle jette la suspicion sur toute l’opposition. Sa présence constitue une aubaine pour justifier le soutien au régime meurtrier de Deby.

.

Islamistes forcenés comme membres de la Françafrique se retrouvent donc à présenter un toquard comme le chef de l’opposition.Tout cela est ridicule. L’individu en question n’a quasiment aucune troupe.

Son attitude foncièrement clanique l‘empêche en outre de rassembler.

A chaque fois qu’il y a eu combat, les membres de son clan se tenaient à l’écart.

Une fois la bataille finie, les véhicules de son groupuscule ont toujours refusé de prendre à leur bord les blessés des autres ethnies.

Bien entendu un groupe de haut-parleurs médiatiques corrompus ou aveuglés faisait ensuite croire que le groupuscule avait participé à la bataille.

.

D’abord irrités, puis exaspérés, les chefs militaires sont maintenant franchement hostiles à ce personnage.

Seuls certains Soudanais, essentiellement parce qu’ils partagent avec lui la manne qui vient du Golfe, continuent à le supporter.

Mais le mensonge et l’inefficacité absolue ne peuvent pas être cachés indéfiniment..

.

N’étant pas à une manipulation prés, cet opposant/businessman fait courir le bruit que, depuis jeudi dernier, les chefs de l’opposition sont réunis en conclave à Khartoum pour l’élire incessamment chef de l’opposition.

(Incidemment, un conclave, c’est pour élire un pape. Les islamistes qui soutiennent Nouri apprécieront !).

.

Il n‘y a eu aucune réunion de Chefs de l’opposition à Khartoum.

Tout au plus quelques lieutenants se sont trouvés ensemble dans la capitale soudanaise au même moment.

En tout cas il est sur que nul ne veut de Nouri et de l’AN, sa breloque brinquebalante.

La supercherie a assez duré. On ne veut pas recommencer la dernière attaque sur N’Djaména ou, pendant que des vaillants Tchadiens se battaient, les opposants/businessmen se disputaient pour savoir qui allait parler à la radio.

Tous les sacrifices des vaillants combattants ont été jusqu'à présent récupéré par une propagande colossale qui a privé l’opposition véritable de reconnaissance internationale.

Mahamat Issa, Chef d’Etat Major du FUC, est entré à N’Djaména en avril 2006, nul ne le connaît car il était de l’intérêt des Soudanais comme des Français de parler de Mahamat Nour. Celui ci était pourtant caché dans le Kordofan pendant les combats.

L’année dernière ce sont les colonels Souleyman et Scodin qui ont gagné à Massaguet. Personne n’en a parlé. On a médiatisé Nouri qui a perdu la bataille imperdable !

C’est ce vol manifeste de légitimité qu’il faut dénoncer car il empêche de voir qu’il existe une alternative présentable à Deby.

Le Soudan parce qu’il est bête et les occidentaux, parce qu’ils sont manipulateurs, préféreront toujours des opposants corrompus et incapables, quitte à les porter un temps au pouvoir, car ils veulent des gens manipulables et achetables.

Ne nous cachons pas la vérité le Tchad est occupé, comme le Darfour ou résident 27 000 (vous avez bien lu) soldats ou membres des «ONG» !

Autant dire que tous les gouvernements occidentaux trouvent intérêt au chaos dans cette région.

Un message puissant et clair : oui il existe une opposition démocratique, patriotique et sincère,  doit être martelé pour permettre à l’opposition de faire sauter le verrou posé par l’occupation coloniale.

Tant que l’opinion publique internationale ne sera pas convaincue que Deby fait face à une opposition crédible et responsable, la rébellion sera vouée à l’échec.

.

Voila pourquoi, tout en reconnaissant qu’il faudra utiliser tous les talents, nous plaidons pour l’émergence d‘une nouvelle génération qui ne porte plus dans son subconscient les séquelles de la décolonisation et qui ne se sera pas souillée dans la mangeoire d’Habré ou de Deby (voire des deux !) .

Il s’agit à la fois d’une nécessité opérationnelle et d’une simple question d’hygiène morale.

Seule une opposition propre, morale et patriotique peut relever le Tchad.

Dés qu’on emploie des adjectifs de cette sorte on entend les ricanements des cyniques.

Qu’ils rigolent et qu’ils s’amusent, cela nous est égal. Devant une telle médiocrité, devant une inefficacité qui dure depuis 60 ans, devant l’accumulation des forces du renoncement, nous avons appris depuis longtemps à laisser tomber les semeurs de division et à passer outre.

Notre avenir, le destin de notre pays, nous le tenons tous dans nos mains et cela vaut la peine de se battre, même à mains nues.

.

Tchadiennes, Tchadiens, rejoignez l’ANR, le parti du renouveau !

.

anr.tchad@gmail.com