Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 Nul doute de l’intérêt que les électeurs américains attachent au  processus électoral.  Selon les derniers sondages, plus de 70 millions de téléspectateurs étaient collés à leur téléviseur pour voir le duel entre les deux colistiers: le gouverneur Sarah Palin et le Sénateur Joe Biden.  Ce chiffre dépasse de loin celui accumulé par les candidats McCain et Obama lors de leur débat.

 

A quoi est due cette hausse?

 

Selon certains observateurs, les américains sont très curieux quant à la capacité du gouverneur Palin de remplir les conditions requises pour être vice présidente.  Rappelons que le gouverneur Palin n’a pas brillé lors des deux interviews qu’elle avait accordées aux chaînes de télévision ABC et CBS quelques jours plus tôt.  Elle a rencontré beaucoup de difficultés à s’exprimer et n’a pas du tout réussi à satisfaire ses interlocuteurs.  Sa performance a laissé un goût très amer dans la bouche des électeurs – surtout la base conservatrice du parti républicain qu’elle avait réussi à galvaniser lors de sa prestation à la convention du Parti au Minnesota, après que le candidat McCain l’eut choisie comme sa colistière.  Les électeurs ont commencé à se faire une mauvaise idée de sa capacité de pourvoir à la présidence si quelque chose devait arriver au candidat McCain, âgé aujourd’hui de 72 ans.

 

Le débat contre le Sénateur Biden était donc une occasion dorée pour qu’elle puisse refaire son image.  Pour ses supporters, c’était chose faite.  Le gouverneur Palin a d’abord dit à qui voulait l’entendre qu’elle ne se conformerait pas aux exigences de Gwen Ifil, modératrice du débat.  Que cela plaise ou pas, Madame Palin allait parler tout droit à l’électorat.  Ella a réussi à charmer les téléspectateurs et à redresser un peu la tendance qui était négative à son égard.  Malgré son exploit, les sondages ont tout de même donné la victoire au Sénateur Biden.  Tout le monde estimait qu’il était plus « bagagé » et les américains ne verraient aucun inconvénient de le voir comme président.

 

Les impressions des électeurs commencent à se solidifier en faveur des démocrates et les républicains ne voient pas d’un bon œil cette pente glissante sur laquelle ils semblent s’embarquer.  Plus particulièrement le cauchemar économique continue à favoriser le ticket des démocrates; ce qui n’augure rien de bon pour le ticket des républicains.

                                               

Aux dernières nouvelles, le sénateur Obama prend de l’avantage et selon les sondages, il accumule un écart variable de 6 à 8 points.  En d’autres termes, Obama serait élu président si les élections devaient avoir lieu maintenant.  Cette position n’est pas de nature à faciliter les choses pour le candidat McCain. De ce fait, la campagne tourne au vinaigre et les attaques personnelles commencent à battre leur plein.  Le deuxième débat présidentiel a eu lieu mardi soir et malgré les tentatives du candidat McCain de lier Obama à certaines personnes au passé controversé, Obama maintient son avantage.  Les sondages d’opinions ont voté 54 pourcent pour Obama contre 36 pourcent pour McCain.  Décidément, les choses continuent toujours á l’avantage Obama  Nous y reviendrons dans nos prochaines colonnes.