Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

La CNDL pour la sauvegarde de la démocratie sénégalaise.

 

El-Malick Seck est Sénégalais et  Directeur de Publication de 24H Chrono, un journal privé.

 

Pour rappel, El-Malick a repris dans son journal, un article accusant  le Président Abdoulaye Wade et son fils Karim dans une affaire de blanchiment d’argent évévoqué par M . Mamadou Koulibaly, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Cela fait  suite aux casses des agences de la BCEAO de Bouaké, Man et Korogho.

 

Cette même affaire avait valu un procés au leader du Parti de l’Indépendance et du Travail( PIT). M. Amath Dansokho s’en était sorti après que son avocat ait brandit une preuve irréfutable de l’implication du Président Wade et son fils Karim.

 

L’article incriminé vient de valoir  au jeune (30 ans) Directeur de Publication de 24H Chrono, une peine de trois (3) ans ferme et une suspension du quotidien pour  trois (3) mois.

 

Ce verdict et cette décision de la justice sénégalaise contre El-Malick Seck, son journal, sont perçus et jugés arbitraires par la Commission Nationale pour la Défense des Libertés(CNDL), une structure indépendante créée pour la circonstance. Elle regroupe d’intellectuels, les membres de la société civile, des journalistes, des responsables politiques et des citoyens Sénégalais pour venir en aide au jeune journal dont la durée de vie n’est que de trois( 3) mois et exiger la libération de son Dirpub.

 

Pour atteindre ses objectifs, la CNDL a organisé hier, mercredi 08 octobre une marche citoyenne et républicaine à Dakar. Elle est partie de la place de l’Obéllisque en passant par la centenaire pour arriver à la RTS (Radio Télévision Sénégalaise).

 

La CNDL qui n’attend pas en rester là, a mis en place une batterie de démarches comme plan d’actions pour libérer El-Malick Seck, lever la suspension qui pèse sur son journal et faire respecter les libertés publiques au Sénégal.

 

Elle envisage également une campagne ouest africaine à travers la saisine de la CEDEAO, les représentations diplomatiques et internationales  pour les interpeller tous sur la situation du recul démocratique et les restrictions des libertés au Sénégal.

 

Il convient de rappeler que le journal 24h chrono, fait partie des deux organes de presse mis à sac par des nervis en août dernier et dont le principal commanditaire est le ministre de transport aérien et de l’artisanat. Il s’agit bel et bien de Farba Senghor, qui a été certes démis de ses fonctions,  mais, qui n’a toujours pas été inquiété par la justice sénégalaise malgré la lourdeur de la faute commise contrairement au Dirpub du journal,M.El-Malick Seck qui est actuellement détenu arbitrairement et dont le sort mobilise l’opinion publique nationale et internationale.

 

Makaila Nguebla