Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis un certain temps, le directeur de publication du site tchadespoir en la personne de Ousmane Hisseine livre une analyse biaisée de la réalité des difficultés que rencontre l'opposition tchadienne sous l'ère Déby. Loin de moi de venir au secours d'un certain Ahmat Yacoub ou de Mahamat Kebir dont il les accusent de "trahison". Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est son acharnement sur les autres formations politico-militaires entre autres l'UFCD, le RFC voir l'UFDD-F. Pour lui ces mouvements n'ont pas leurs raisons d'exister ! Ou encore ils sont des traîtres ou à la solde du régime. Pour un petit rappel à cet "ancien" conseiller politique et porte parole du MDJT, la quasi majorité des éléments et dirigeants de ces mouvements n'ont pas attendus l'assaut du FUC d'avril 2006 pour rejoindre la rébellion à la différence de celui dont il vente les mérites : Mahamat Nouri. Il est arrivé en début mai 2006 lorsqu'il a vu que le navire Déby tanguait. 

J'aurai souhaité que Mr Ousmane Hisseine nous parle d'une affaire dont il serait l'un des plus compétent à en parler. Il s'agit de la perte du MDJT. Peut-il dire aux tchadiens que nous sommes les raisons pour lesquelles le MDJT avait été conduit à sa perte ? le rôle joué par Mahamat Nouri, le Ministre de la défense de Déby de cette époque ? les campagnes menées par Nouri auprès des jeunes originaires du BET pour ne pas rejoindre le MDJT en leurs attribuant grades et rangs à la police et à la GNNT ?Ainsi des jeunes de 16 ans à peine se sont vus bombardés du grades de commandant à la police ! Les rôles joués par les Gl Adoum Togoï, Keïlan Touer, Dr Brahim Tchouma, Hassane Mardegué etc dans l'élimination de Youssouf Togïmi et la décapitation du MDJT ? voilà des questions dont nous exigeons des réponses. 

J'ai remarqué que dans tous ses articles, il ne parle que du "néfaste" rôle de Ahmat Yacoub au sein de la résistance anti-Déby et évite soigneusement de critiquer le comportement des cadres du septentrion qui valsent entre Déby et les rebellions pour ensuite la détruire. Pour ce faire, je peux lui citer le dernier exemple en date dont il fut lui même acteur. L'initiative du président Goukouni de Libreville. Pourquoi ne critique t-il pas l'attitude du Gl Adoum Togoï , Maïna Touka et autres qui ont fossé compagnie à Goukouni, ralliés Déby, empochés des centaines de millions de CFA, joués des susceptibilités tribales pour débaucher leurs parents du RFC ? N'est ce pas le Colonel Issack Becher Togou est le beau fils et fils adoptif du Gl Adoum Togoï ! ou encore cet comportement scandaleux des cadres civils et militaires du BET qui après retrait du CMU en février se sont regroupés autour de leurs sages pour aller voir Déby et faire un serment d'allégeance à Déby et s'il vous plaît sur le Coran ! N'y a t-il pas là matière à critiquer au lieu de passer son temps à montrer du doigt les autres Timane et Tom Erdimi Bébji, Ahmat Yacoub Dabio, Abdelwahib Aboud Makaye, Adouma Hassaballah tantôt traîtres ou félons et comme étant les responsables de l'errance de l'opposition armée.

Dans son dernier article, dans un exercice de contorsionniste, je constate aussi qu'il s'attaque maintenant à Makaïla Nguébla dans des termes à peine voilés et cherche à occuper le poste laissé vacant par Mansour Abbas et je cite : 
"Une refonte complète de la cellule de communication d’Europe et d’Afrique n’est pas à exclure  en guise de proposition. En effet,il y a beaucoup de contractions sur les contours de sa mission. Certains manquent de solidarité à l’égard de leurs confrères, d’autres sur leurs blogs déversent des calomnies contre le Général Nouri, président de l’Alliance Nationale. Ces incohérences sont dangereuses avec la logique du changement. Seule une représentation de l’Alliance Nationale extérieure avec des objectifs clairs définis au préalable par le président de l’AN,pourra résoudre ce désordre au niveau de la communication extérieure " 

Puisqu'on y est pourquoi ne pas accusé clairement Makaïla de rouler pour le compte de Déby ? Et avoir reçu une enveloppe kaki ? Puisque que pour vous ce sont toujours les autres qui sont le traîtres, les infâmes calomnieux de l'ex président Habré etc etc..
D'ailleurs au sujet des enveloppes kaki ou de l'argent supposé versé par Déby aux prétendus traîtres, il y a là une réalité, ne continuez vous pas à vivre lorsque vous êtes en France dans des murs appartenant à un "poids lourd" du régime ? Pouvez vous me dire comment avait-il eu cet argent pour acheter cet appartenant lorsqu'on sait qu'au Tchad le salaire minimum est de 30.000 CFA soit à peu près 45 euros ? 

J'ai lu aussi assez souvent les fameuses révélations de Tokinon Gong Alphonse sur Ahmat Yacoub. J'ai constaté qu'il manque quelque chose de fondamentale dans ces révélations. Qui est ce Tokinon Gong Alphonse ? certainement avec ce nom il ne peut pas être de la famille ou même dans les confidences de Déby. Comment eût-il avec précision les montants, les heures, les lieux de remises d'argent, les missions que Déby confiait à Ahmat Yacoub ? Sauf être Younousmi, Daoussa ou Mahamat Ismaël Chaïbo pour connaître ce genre détail ! 
Toutefois, si ces révélations s'avèrent être vrais, alors celui qui est contact avec ce genre d'information qui sont de nature du secret défense est à mon avis jusqu'à preuve du contraire un agent du pouvoir qui fait bien son boulot, celui de semer le germe de la suspicion au sein de l'opposition....et il a bien réussi !

Dernier point à titre de rappel, si Monsieur Ousmane Hisseine situe les souffrances des tchadiens à seulement 18 ans soit seulement au regime Déby, selon lui y a t-il eu au Tchad depuis son indépendance un régime respectable ? Tombalbaye (autocrate dictateur), Gl Malloum alias le bouché du Guéra (Despote), Goukouni (à vous de juger) Habré ( dictateur autocrate) et depuis 1990 Déby (Dictateur élu "démocratiquement" selon Paris et l'UE avec un bilan partiel estimé à 25.000 mort)

Pierre Issa
Mongo - Guera