Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

En décidant d’ouvrir un débat somme toute logique sur la capacité de Mahamat Nouri à diriger notre pays, nous nous doutions des réactions de partisans de cet aspirant au trône d’Idriss Deby. En effet, comme dans le tristement vieux temps de la DDS, nous sommes devenus des Hommes à abattre. Mais, nous maintiendrons le cap du débat. Aux esprits retors de s’élever. Ceux qui parlent déjà de notre modeste personne ou qui veulent parler de nous peuvent continuer à le faire allégrement s’ils le souhaitent ou s’ils ont de raisons à penser que c’est bénéfique pour le peuple Tchadien. En ce qui nous concerne, nous manquons de temps pour parler de nous-mêmes en ce moment. Aussi, nous n’aurons pas le temps de rendre honneur aux attaques personnelles  ou aux expressions de troubles obsessifs et compulsifs de certains en répondant à leurs artifices. Nous nous en excusons sincèrement ! 

Dès lors que  Mahamat Nouri a décidé de mettre en relief ses ambitions présidentielles, il se hisse au piédestal public, n’appartenant  plus à sa région, à son ethnie et sa confession. Nous le critiquons afin que les erreurs du passé ne ressurgissent plus. Nous voulons à travers ce débat ouvert  savoir ce que pourrait nous apporter Nouri s’il accédait au pouvoir. En quoi est-il meilleur que Deby ? Que nous propose-t-il au juste ? 

Durant quatre décennies, le peuple Tchadien a eu l’amère expérience de découvrir plusieurs régimes qui n’ont fait qu’accroître sa souffrance. Mais, Le ressenti ou la mémoire émotionnelle de notre peuple est nécessaire pour capitaliser ses expériences sur tous les chefs d’Etat ayant dirigés le Tchad et se poser des questions sur celui qui voudrait accéder à la magistrature suprême.

Nous ne voulons plus qu’un ponte d’un des régimes les plus cyniques et cruels que le Tchad ait connu, en l’occurrence le régime de Hissein Habré, puisse accéder au pouvoir sans nous dire son rôle sous cet ancien régime qu’il a défendu et servi avec fougue et loyauté, régime responsable de crimes innommables  qui glacent encore le sang de notre peuple. 

Aujourd’hui, la question s’est imposée d’elle-même. Mahamat Nouri, cet homme dépassé par le contexte politique actuel, rongé par le poids de l’âge et la maladie,   est-il apte à diriger le pays ? Est-il compétent ? Ne fera-t-il de la répression le socle son régime ? Combattra-t-il l’injustice et la corruption? Mettra-t-il un terme au tribalisme dans l’administration Tchadienne ? que fera-t-il de nombreux anciens tortionnaires de la DDS qui combattent de nos jours a ses cotés ? les traduira-t-il en justice ? Mettra-t-il un terme au processus de poursuite judiciaire contre Hissein Habré ? Amnistiera –t-il Hissein Habré et ses complices ? 

Nos réactions, sont le reflet des préoccupations d’un peuple abusé, trompé, volé, endoctriné, massacré, bâillonné et divisé par des discours creux visant à faire dresser des murs pour stratifier nos populations. Celui qui aspire à devenir Président passera devant le scanner de la raison où tout son passé et ses accointances, pourraient être mis à jour. Mahamat Nouri avait-t-il un passé propre sous le règne de Hissein Habré et surtout durant les tristes événements du 12 février 1979 ? Sorti des moules du CCFAN, Mahamat Nouri pourra t-il se départir de sa seconde peau  de maquisard à la gâchette facile pour porter le manteau d’un chef d’Etat responsable? Parviendra-t-il a bannir l’injustice et l’impunité érigées en système de gouvernance ? 

En parlant de la culture Arabo-musulmane de notre pays, le Général Mahamat Nouri est entrain de nous convaincre de sa carence de vision politique, naturellement à l’horizon  des différentes cultures qui font la beauté générale de notre pays. Une preuve de sa méconnaissance des autres cultures qui composent le tout identitaire de notre peuple. Nous récusons  la globalisation des discours qui mènent à la confusion, à l’intolérance et à la division du peuple Tchadien. 

 Le général arabo-musulman Mahamat Nouri doit, savoir que la trame d’un nouveau départ fécond pour notre pays, passe par la volonté de faire véritablement la paix et la réciprocité de nos différentes cultures pour la renaissance intellectuelle, morale et identitaire. 

Nous voulons savoir comment Nouri a-t-il pu, en tant que personnalité de premier plan du régime de Hissein Habré, garder le silence complice sur les agissements de son ancien compagnon d’arme et probable samaritain actuel dans sa lutte pour la conquête du pouvoir ? Nous voulons que Mahamat Nouri nous dise pourquoi sous sa gouverne, la compagnie nationale Air Tchad, a été saignée à blanc, cause principale de sa faillite ? pourquoi le projet national élevage en dépit des milliards injectés a-t-il échoué ? 

Notre Général est-il en mesure de justifier la présence de ceux qui hier encore, sous le règne de Hissein Habré, torturaient, électrocutaient et massacraient d’autres humains avec violence et atrocité Que  fait Guihiny Koreï auprès de Mahamat Nouri ? Mahamat Nouri peut-il nier la  présence des anciens tortionnaires de la DDS au sein de la résistance nationale et particulièrement le parti de Nouri l’UFDD ?   

Ceux qui luttent au coté de Nouri, après les abominables empreintes de leur passage à la DDS cherchent-ils à s’affranchir des crimes qu’ils avaient commis ? En voulant vaille que vaille accéder au pouvoir, Mahamat Nouri et ses tortionnaires habréistes ne cherchent-ils pas à court-circuiter la poursuite des auteurs et complices des crimes commis sous le règne de Habré? 

Ce qui nous parait curieux, c’est qu’aucun cadre ou responsable politique de l’intérieur ou de l’extérieur du Tchad n’ait songé à répondre à la bourde de Mahamat Nouri. Est-ce par peur d’offenser le « futur  président » de la République Islamique et chimérique du Tchad?
 

Que M. Mahamat Nouri sache ceci : chaque fois qu’il tentera de diriger les tchadiens vers une voie en faisant un mauvais choix politique, nous lui répondrons pour dire qu’il s’est trompé. 

Le débat reste ouvert sur le passé de Mahamat Nouri en tant qu’homme politique et lieutenant de Hissein Habré. Les empreintes de son passé sont là, indélébiles, elles resurgiront davantage dans bientôt.

Abbas Kayangar

abbask@blazemail.com