Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info: Médiation dans la crise libyenne -la France tente sa partition pour trouver une issue politque. Elle accueille une rencontre entre Fayez al-Sarraj, président du conseil libyen et Khalifa Haftar, commandant de l'armée libyenne//Emeutes à Moundou pour empêcher le transfert du Maire, Laokein Médard// Moundou- l'avocat de l'ancien Maire, harcélé et activement recherché //Affaire Laokein Médard- plusieurs partis politiques appellent dans un communiqué de presse à sa libération // L'interview de l'opposant tchadien, Saleh Kebzabo sur TV5 afrique reportée à lundi //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le régime tchadien a estimé à  11O8 combattants se réclamant  de Ibrahim Mallah, leader du  Mouvement pour la Démocratie et le Développement (MDD) , groupe armé opérant à l'époque dans le lac Tchad, qui, a éclaté en plusieurs factions depuis 1995 à la suite des mésententes internes.

Depuis lors, le MDD est donc considéré comme un mouvement obscélete qui n'existe que de nom et dans les esprits de certains de ses dirigeants appelés opposants sans domicile fixe et errants.

Ce sont ceux  là, que le régime a annoncé des ralliements dans la légalité des  troupes en donnant un chiffre astronomique risible.

Selon, un ancien  membre  du MDD en exil dans la sous région, il  dément le nombre de 1108  combattants gonflés à l'entendre  par les autorités de Ndjaména.

" En toute sincérité, nous n'atteignons même pas  100 hommes. Nous sommes seulement des cadres politiques sans élèments ni base militaire". a déclaré sous le sceau  de l'anonymat cet opposant Tchadien en exil au régime d'Idriss Deby.

Alors, pourquoi le pouvoir continue-t-il à leurrer l'opinion publique nationale et internationale à travers des  informations falsifiées qui sortent du cadre réel des choses sur le terrain.

Par Makaila Nguebla