Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Mr Gilles Desesquelles est un personnage qu'on ne présente plus aux Tchadiens et plus particulièrement à la classe politique tellement que l'homme mélange les pédales de ses fonctions pour lesquelles il se trouve en terre tchadienne.

Le jeudi dernier, l'ambassadeur de la Commission Européenne (CE) a profité d'une petite cérémonie de remise d'une dizaine de véhicules 4x4 d'une valeur de 102 millions de francs Cfa au ministère des infrastructures, pour faire une déclaration digne d'un Mahamat Hissein.

M Gilles a précisé que ces véhicules accompagnent l'effort du gouvernement dans le développement du réseau routier au Tchad. Il a martelé qu'en 2000, le Tchad disposait de 300 Km de route bitumée et aujourd'hui en 2008 il compte 1020 km. Une fois la route Moundou – Doba – Koumra achevée, le réseau s'étendra à 1200 Km. C'est suffisant pour le Griot "nassara" de Deby comme réponse aux critiques acerbes de ces derniers jours sur la gestion gabégique de l'Etat-MPS en affirmant exactement ceci : « cela illustre aussi qu'il faut relativiser les déclarations de ceux qui disent que l'argent du pétrole ne sert qu'à faire la guerre ou à enrichir les tenants au pouvoir. L'argent du pétrole avec l'aide de coopération internationale sert aussi à faire des projets de développement... ».

On se demande bien quel est le rapport entre le soutien financier de la coopération internationale et les royalties générées par l'exploitation pétrolière. Quant à l'utilisation de ces fonds, il est de notoriété publique qu'ils servent une bonne partie à corrompre ce type de fonctionnaires internationaux véreux, racistes et de moralité douteuse.

M Gilles Desesquelles a montré une fois de plus les graves ingérences de la C.E. et de là celle de la communauté internationale dans les affaires intérieures tchadiennes. Rappelons que ce monsieur a pesé de tout son poids lors des discussions Gouvernement – Opposition en Août 2007 pour empêcher toute idée d'un dialogue inclusif. Il était parvenu à diviser la CPDC en retournant Alingué, Kamougué et autres pauvres types comme lui. En revanche, Yorongar Ngarlejy, Salibou Garba et Saleh Kebzabo lui ont fait mordre la poussière à chaque fois que cet imbécile de "nassara" s'est approché d'eux.

M Gilles a aussi beaucoup influé dans les travaux de la commission d'enquête sur la disparition d'Ibni Oumar Mahamat Saleh. En sa qualité de représentant local de la Communauté Européenne, il n'a ménagé aucun effort pour relativiser l'implication directe d'Idriss Deby dans la disparition d'Ibni. C'est un homme dangereux qu'il faut combattre et chasser du Tchad.

Source: ambenatna