Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Je voudrais apporter mon témoignage de soutien, de sympathie et dire mille fois merci à Monsieur Michelot Yogogombaye.

Mon présent témoignage n’est donc pas seulement à cause de sa volonté exprimée d’aller de témoigner en faveur d’Hissein Habré. C’est à un homme d’une grande qualité humaine à qui j’apporte tout mon soutien pour avoir été injustement attaqué ces derniers jours sur la toile.

Monsieur Michelot Yogogombaye était, de 1983 à 1986, professeur de français au Lycée Technique Commercial de N’Djména. Beaucoup de ses élèves (qui sont aujourd’hui fonctionnaires dans l’administration et pour certains de hauts responsables), ont toujours des commentaires positifs sur lui. Si aujourd’hui Michelot Yogogombaye décide de dire tout haut ce que nous autres pensons tous tout bas, alors ce n’est pas innocent. Connaissant l’homme et son engagement pour le Tchad, je ne suis personnellement pas surpris de ce pathétique courage politique dont il fait preuve au grand jour. Nous tous pensons et disons tout bas ce que lui, a le courage de dire tout haut. Je lui dis merci pour ce courage. Merci de m’ouvrir la voix. Merci à toi, Yogogombaye, d’avoir lancé la première pierre. Nous sommes des millions, sinon des centaines de milliers à désormais suivre l’exemple de ton courage. Désormais tu n’es pas seul. Le moment est venu pour nous de défendre l’image de notre pays. Je souhaite aussi être appelé à la barre pour témoigner en faveur du Président Hissein Habré, le Président du Tchad. Ceux qui sont accusés sont supposés innocents. Ils ont aussi droit à une défense. Ils ont droit d’invoquer tout fait susceptible de plaider en leur faveur. Alors je ne comprends pas les réactions virulentes des internautes face à l’engagement de Yogogombaye ?

Selon le rapport de la commission d’enquête le chiffre 40000 morts a été attribué à Hissein Habré. J’aimerais bien déposé une plainte contre cette commission d’enquête pour «usage de faux  et falsification des preuves ». Car au moment de l’enquête, j’ai été témoin oculaire de cette falsification de preuve. C’était à Massaguet (Dagana) dans le canton Karal. En effet, à Massaguet, la Commission d’enquête a fait porter à la connaissance de l'opinion nationale et internationale des faits qui n’existent nulle part. Je suis prêt à témoigner personnellement et avec des preuves à l’appui contre cette falsification de preuves, notamment sur « les tueries »de Massaguet (Dagana) canton Karal. Cette histoire de Massaguet a été purement et simplement inventée, montée de toute pièce et utilisée par le régime actuel à des fins politiques. C’est du pur mensonge. Voici la réalité de la scène à laquelle j’ai personnellement assisté : les enquêteurs ont tout simplement inventé des morts et ont eu la géniale idée de dresser des actes de décès fictifs à des morts qui n'existaient pas dans la réalité. L’objectif de cette manipulation était de frapper les esprits par un grand coup médiatique. Je suis en mesure d’apporter la preuve de cette manipulation de preuves. Je suis aussi en mesure d’appeler d’autres témoins à charge qui sont encore vivants, aujourd’hui, à Massaguet, au tchad.

Enfin, jusqu’ici, je n’avais jamais eu le courage d’avouer et de révéler cette scène. Aujourd’hui, grâce à Michelot, je peux témoigner sur cette scène de falsification de preuves à laquelle j’ai assisté. Je suis soulagé et je suis près à aller témoigner devant n’importe quel tribunal  contre cette falsification à la quelle j’ai assisté à Massaguet. Merci à Yogogombaye. Merci de m’avoir donné l’occasion de retrouver mon courage. Que Dieu vous garde.

 Mohamed Chikila Yoskomi

Londres, Grande bretagne

chikila13@yahoo.fr