Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

PETITION

 Il est temps d’arrêter les dégâts !

Depuis fin 2006, un groupe de personnes bien connu des milieux de la Diaspora tchadienne diffame, dénigre et salit de manière éhontée ceux d’entre les compatriotes qui, à leurs yeux, représentent un obstacle à leurs ambitions mesquines.

Lors de la Concertation de Libreville, ce groupe a passé le plus clair de son temps à aller d’hôtel en hôtel, voire de chambre en chambre, pour prétendument expliquer que certaines des organisations participantes ne représentaient rien. Comme s’il fallait leur onction préalable pour se regrouper et réfléchir sur le devenir du Tchad. Les membres des organisations ainsi attaqués et qui prenaient par ailleurs une part active à la Concertation, n’ont pas voulu se prêter à ce comportement malsain.

Ne rencontrant pas de réactions particulières de rejet de ceux auprès desquels ils menaient leurs actions subversives, ces individus poussèrent l’audace plus loin en s’en prenant physiquement à des participants, devant témoins.

L’enjeu de la réunion, le respect du Gabon, le respect de toutes les personnalités présentes, ont imposé la retenue et empêché que ces personnes soient immédiatement interpelées pour coups et blessures volontaires pouvant aboutir au meurtre.

 Une réunion de conciliation a même été organisée à la hâte pour éviter tout débordement. Le principal accusé dénoncera cette réunion dès son retour en Europe.

 Enhardies sans doute par l’absence de réactions des personnes diffamées et d’une condamnation claire et publique de leurs agissements par les promoteurs de la Concertation, ces individus sont alors passés à une phase supérieure de leurs manœuvres diffamatoires en amplifiant leurs calomnies :

 

·        Tel membre de l’opposition en exil est corrompu « on l’aurait vu recevoir des enveloppes kaki venant du pouvoir »

·        Tel autre serait un agent patenté de l’Agence Nationale de la Sécurité (A.N.S) avec pour mission de provoquer l’implosion de l’opposition extérieure au profit du régime tchadien,

 

Toutes des accusations sans l’once d’une preuve et en toute impunité. Mieux, ils prétendent lutter pour le changement au Tchad, alors que leurs véritables motivations semblent être ailleurs !

La division de l’opposition politico-militaire tchadienne, que nous déplorons tous, est une aubaine, une eau trouble de fortune pour ces spécialistes de l’affabulation. Leur proximité récente avec une des factions de l’opposition politico-militaire leur donne une couverture pour continuer leurs basses œuvres et empêcher l’unité qui pourrait conduire demain au changement tant attendu des tchadiens.

Dés lors, ils s’attaquent à l’autre faction et à toutes les personnes qui peuvent lui servir de caution à l’extérieur.

Les écrits orduriers publiés sur internet ces derniers temps, procèdent de ce calcul. Ce faisant, ils sont les alliés objectifs du gouvernement de N’Djamena. Leurs manœuvres dilatoires ont pour objectif inavoué de détourner l’attention de l’opposition de ce dernier,  qui devrait être sa cible principale.

Ce récit pénible que nous venons de faire, est contraire à nos habitudes ; mais il nous paraissait nécessaire pour dire qu’il est plus que temps que les manœuvres de diversion cessent !

Ce dont le Tchad a besoin, c’est de l’unité de toutes ses filles et de tous ses fils pour sa reconstruction et son développement dans l’équité.

 Arrêtons de faire la honte de notre pays en nous offrant en spectacle au reste du monde qui nous suit sur la toile. Grandissons en montrant aux observateurs que nous sommes des hommes dignes et responsables !

 Nos différences de conception, de projet, sont des richesses, qui peuvent éclore dans la tolérance réciproque. C’est une des vertus principales de la démocratie.

 

Toute personne dégoûtée de ce comportement peut se joindre à la liste des signataires ci-dessous.

 

Fait le 07 Septembre 2008

 

Liste des signataires

 

-          Dr. Fidel Moungar ex-premier, ministre secrétaire général de l'Actus, tél.: 0681421238, France

-          Armel Ramadji, directeur de publication, Laleonline et ramadji.com, Etats-Unis, tél. : 15859781678

-          Favitsou Boulandi, ancien diplomate, consultant, tél. : 12409380504, Etats-Unis d’Amérique

-          Ahmat  M. Yacoub, Président de Liberté Sans Frontières Tel: 0663901830, France

-          Bakry Yacoub, Président du Front populaire, tél: 01624966773 Allemagne

-          Dr. Abdelaziz Kodok, président de la CPR, tél.: 0633498421,  France 

-          Dr. Oumar Adam Tcharimi, professeur en France, tél.: 0619408750

-          Mohamed Ahmed Kébir, Directeur d'AlwihdaInfo, Représentant de l'UFCD en Europe, tél.: 0612300095

-           Claude M’BAÏTOLOUM, professeur, membre de l'Actus, France, tél.: 0699476491

-           Issakha Adam Daoud, étudiant à l'Université du Mans, tél.: 0677969407

-          Mahamat Ousman Yacoub, France, tél.: 0618011891

-          H. Vario-Nouioua, directeur de Editoweb Magazine France tel: 0442056425

-          Mahamat Saleh Ibni Oumar, France, tél.: 0686338599

-          Moudjib Mahamat Yacoub France Tel : 0699351654

-          Ouchar Biche, France, tél. : 0642176008

-          Ahmat Hissène, France, Tel 0698259841

           -      Ahmat Ibrahim France (Orléans) Tel : 0678875212      
          
           -       Makaila Nguebla               (DakarT-Sénégal) Tel: 00 221 77 617 31 47
 
      

L. Favitsou Boulandi
Silver Spring, MD 20904 (USA)

Ps:veuillez-apposer vos signatures, en nous faisant parvenir par mails!
Merci