Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis quelques semaines, les Tchadiens et tous ceux qui suivent l’actualité politique du Tchad, sont littéralement scandalisés voire  importunés par des articles signés tantôt sous des pseudonymes difficilement identifiables  ou sous d’identité réelle de leurs auteurs publiés  à travers des rubriques et lignes éditoriales de nos sites Internets.

 
Ces écrits  sans portée réelle désinteressent énormement  les internautes qui se lamentent, car ils  dévient des objectifs, les patriotes  consacrés,  soucieux et dévoués pour la cause du changement politique ou de la paix au Tchad.

Aujourd’hui, tout le monde est interpellé devant la proportion que prennent  les divergences d’homme à homme qui se transposent et se transforment en rivalité politique au sein d’une même classe politique établie en exil.

Nous sommes en droits de jetter un regard croisé et de diagnostiquer cette opposition tchadienne qui ne parvient pas à se défaire de ses handicaps.

Aussi, sommes-nous appelés à nous interroger sur cette opposition si elle est sûre d’elle ? Peut-elle être une alternative à un pouvoir dont les limites de gestion politique  sont avérées?


Autant de questions reviennent sans cesse dans nos esprits sans réponses appropriées et exactes.


Toutefois, nous sommes persuadés maintenant, que l’opposition tchadienne en exil peine à retrouver ses répèrers, elle est hyper divisée et opposée entre elle-même.

De plus, elle apparaît incapable de faire des propositions concretes pour séduire les partenaires étrangers et la communauté internationale du bien fondé de sa lutte.


Nous avons, l’ultime conviction d’avoir  en face de nous  une opposition sans projet de société pour son peuple. Elle est enfermée dans une tradition de querelles continues et  récurrentes sans retenue.


Au regard de ces escalades verbales et de ces  menaces physiques proférées ici et là contre telle personne et telle autre auxquelles nous assistons ce dernier temps, tout porte à croire que notre opposition  confirme  le lourd  soupcon le plus  persistant qui pése sur elle, observé par une opinion publique avertie qui la traite   d’immature.


Nous avons également l’impression que l’opposition tchadienne en exil au lieu de s’opposer au régime en place, semble plutôt le renforcer et le pérenniser  tout  en contribuant à la prise d’otage du peuple.

A l’image du régime tchadien, l’opposition en exil émet des signaux inquiétants  tout comme elle  suscite  une redoubtable méfiance des observateurs nationaux et internationaux.

Pour les observateurs nationaux que sommes-nous, le contraste est saisissant en ce qui concerne le mobile dominant qui anime ou motive  les opposants au régime.
 Il est donc à constater et à  souligner que l’on ne  prétend pas  mener une lutte pour le changement contre un seul  adversaire commun, en s’autodétruisant sans cesse.


Par ses multiples turpitudes, l’opposition tchadienne donne entièrement raison à tous ceux qui ont  rejoint  le régime d’Idriss Deby en prenant les risques réels des
consequences qui leur adviendraient.


Si l’opposition tchadienne entend  fixer son objectif d’alterner au régime actuel, elle est appelée à recadrer ses deviances et colmater ses déficits afin qu’elle devienne un reel espoir pour un  peuple lassé de croire en elle.


L’opposition tchadienne en exil mériterait-elle  la confiance de la nation?

Il y a matière à réflexion.

 

 Par Makaila Nguebla