Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Une fois de plus la responsabilité des autorités françaises apparaît dans des  situations les plus controversées en Afrique et plus précisement au Tchad comme par le passé au Rwanda.
La Commission d'enquête a rendu public son rapport dont le contenu  est  bidon et creux.
Tout le monde se souvient que c'est à la demande de Nicolas Zarkozy qu'Idriss Deby a mis en place une commission d'enquête décriée et fustigée par tous.

Aujourd'hui, celle-ci a rendu public les résultats de son enquête connus de tous.

Nous attendons toujours la réaction de la France face ce que nous appelons une parodie d'enquête.

Si lors des événements de Ndjaména, l'armée française a réussi l'autorisation d'aller sécuriser certains membres des organisations de la société civile à Ndjaména, elle devrait aussi les faire pour assurer ou garantir l'intégrité physique et morale des leaders de l'opposition démocratique connus pour leurs   prises de position contre le pouvoir d'Idriss Deby.

Pourquoi une protection sélective  de la France pour d'aucuns et pas pour les autres dans un conteste de conflit armé ?

Les officiels Français sont au même titre qu'Idriss Deby responsables des dérives du régime, causées  sur des populations civiles tchadiennes démilitarisées sans défense ni protection de l'armée française, qui, pourtant contrôlait Ndjaména et le Tchad dans son ensemble pour apporter aide logistique et renseignements en  tous genre à un pouvoir désavoué qui souffre de légitimité nationale et des graves distorsions démocratiques.

Le peuple tchadien ne pardonnera donc pas aux officiels français pour leurs intrigues dans la  politique tchadienne.

Par Makaila Nguebla