Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Personne au Tchad et à l'étranger n'accorde le minimum de crédit à la Commission d'enquête mise sur pied  par Idriss Deby lui même à la demande de son homologue français Nicolas Sarkozy pour faire la lumière sur les événements du 02 et 03 février survenus à Ndjaména.

A quelques minutes seulement de la publication du rapport de ladite pseudo-commission, la polémique reprend de plus belle.

Nombreux sont les amis, la famille et l'opinion publique internationale qui JUGENT  le rapport d'enquête est nul et vidé de sa quintescence et  d'une large part de vérité.


 
  Le méchant!    
Comme on peut constater à travers les réactions contrastées de la CPDC et de la famille du Dr Ibni Oumar Mahamat qui dénonce avec force ne rien attendre du dudit rapport d'Idriss Deby.

Devant l'intransigeance aveugle de cet homme qui refuse de reconnaître sa responsabilité dans la disparition du Dr Ibni Oumar Mahamat  Saleh, personnalité politique  d'envergure présidentielle, de consensus national  qui  fait unanimité au sein des acteurs politiques de son pays, un élan de solidarité tchadienne, africaine et internationale se développe pour apporter un soutien le plus indéfectible à sa famille  pour que justice soit faite sur son sort.
Pour de personnes, il est hors de question qu'Idriss Deby et les commanditaires de cet acte bénéficient de l'impunité.

Tout le monde fait sienne la lutte contre l'impunité à travers le cas du Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh. La mobilisation ne fait que commencer pour traduire Idriss Deby devant la Cour Pénale Internationale ou toute autre juridiction ayant la compétence de juger les auteurs  des délits de crimes.

Que justice soit faite et rendue au Tchad pour le Dr Ibni Oumar Mahamat Saleh dont le sort est au coeur des préoccupations de l'ensemble des citoyens du monde épris de justice universelle pour tous. Pas complaisance au Tchad!

Par Makaila Nguebla