Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

RFC : Pourquoi Tant des bruits sur les combat de Morou?
Tahir Bechibo
Le combat qui a opposé la patrouille de l' UFCD aux éléments de Deby dans la semaine du 15 Aout 2008 à Morou à plus choqué la famille du président que certaines batailles qu'on croyait décisive. En dehors du coup de maitre de l'ex FUC de mars 2006 à Moudeina, et celle de l'UFDD Abgouleigne en décembre 2007, Deby n'a jamais perdu aussi des proches dans un accrochage comme hier face à l'UFCD à Morou . Toute la bande habituelle des griots autour du président avait perdu un proche. Cette unité mixte (DGSIE, ANS, ANT, Gendarmerie) avait pour mission selon le cercle fermé du clan d'infiltrer l'UFCD et de lui monter des embuscades destructrices.

Mais lorsqu' ils ont ouvert le feu sur la patrouille de l'UFCD, ils ont été raclés en 15 minutes selon les témoignages des fuyards. Deby voulait réagir à l' attaque de Morou, ses conseillers militaires l' ont chaudement dissuadé. Il a donné l' ordre a ses hommes d'attaqué l'UFCD mais personne n'a daigné exécuter son ordre. Car selon certains Généraux les forces de Deby ne peuvent pas faire face aux hommes d?Adouma sur un terrain pareil en saison des pluies.

Le RFC s'était vanté auprès des parents au Téléphone qu'il réussira à faire libérer les prisonniers fait par l'UFCD comme d'habitude. Ils ont juré à certains parents qu'ils ont déjà acheté Abdelwahid et tous les cadres de l'UFDD-F qui rouleront désormais pour Timan en échange des postes et de l'argent dès que le régime sera renversé ; détruire l'UFCD est désormais a porté de leurs mains claironnent-ils aux parents restés Fidèles au pouvoir du clan. Mais confronté au refus catégorique de toute explication assorti des avertissements graves de la part des hommes d'Adouma, le RFC a déchanté.

Dès lors il fallait trouver le moyen de détruire l'unité de l'UFCD. Ils ont juré qu'en s'attaquant aux hommes de Mahamat Nour qui constitue une partie importante de l'UFCD et dont le CEMGA semble-t-il est issu, le mouvement se disloquera et s'affaiblira. Mais aux dernières nouvelles il semble que cette aventure à échoué car les ingérences du RFC ont plutôt eu l'effet inverse.

Combler de honte, le RFC, avec la complicité de quelques éléments égarés du MJE ont planifié et approvisionner les derniers combats de Birak dont la paternité a été attribué à tort aux forces de Deby. L'effet recherché par les hommes de Timan lors des deux jours de combat avec la population est de drainer les hommes des Ex-FUC sur le théâtre des combats. Mais la discipline des colonnes de l'UFCD était telle qu'aucun véhicule de l'UFCD n' a fait le déplacement de Birak. Les communications téléphoniques interceptées par les militaires étrangers qui contrôlent la zone dans le cadre de leurs mandats et traduits aux présidents sont très édifiants. Deby, conseiller par Chaibo et Younousmi entend les utiliser auprès des organisations internationales et les ONG des droits de l'homme pour justifier les condamnations de Timan, Hanno et Tom qui ont été distinctement identifié et mis en cause dans les troubles de Dar Tama.



Tahir Bechibo

tahirbechibo@yahoo.fr