Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

 Par Malick TAMBEDOU

Juriste internationaliste et maritimiste

Politologue, Professeur d’Enseignement Secondaire (Anglais)

Militant de la RADDHO

E-mail : malicktambedou@hotmail.com

 

 

Sous l’impulsion du Président Abdoulaye WADE, la Commission de l’Union Africaine organise, du 07 au 09 Octobre 2004 à Dakar, la première conférence des intellectuels d’Afrique et de la diaspora. Cet événement majeur offre l’opportunité de préciser le sens de ce terme dont tellement de gens se réclament sans avoir absolument rien à voir avec.

 

Pour les besoins d’une telle clarification sémantique, il faut commencer par relever que ce mot est ordinairement employé dans divers sens : un sens sociologique d’abord, dans lequel il vise les travailleurs exerçant plutôt avec leur esprit qu’avec leurs mains ; un sens psychologique ensuite, dans lequel il renvoie aux gens qui ont un goût prononcé, voire excessif, pour les choses de l’esprit, les idées, les spéculations théoriques ; un sens approbatif en troisième lieu, dans lequel il désigne un homme instruit ; un sens péjoratif enfin, dans lequel il réfère à un rêveur, un homme des nuages, un théoricien inopérant, un songe-creux.

 

Mais aucune de ces significations, qui se recoupent parfois du reste, ne correspond au contenu profond du terme. Ce contenu là, pour le dégager, il faut nécessairement interroger l’histoire. Un concept, en effet, c’est comme un phénomène social ; pour mieux l’appréhender, il faut remonter aux circonstances historiques de son apparition. De ce point de vue, on remarquera que le mot intellectuel est né en France lors de l’affaire DREYFUS, du nom de ce Capitaine de l’armée française, d’origine juive, injustement accusé et condamné en 1894 pour espionnage au profit de l’Allemagne. A cette occasion, l’opinion française s’était divisée en dreyfusards et antidreyfusards. C’est alors que, pour la première fois, le terme « intellectuel »  fut lancé et proclamé comme un titre par des professeurs et des écrivains dreyfusards qui le revendiquaient et s’en réclamaient. Mais le contenu du terme sera illustré, à contrario, par un antidreyfusard du nom de Ferdinand BRUNETIERE. 

                                       ( A suivre)