Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Notre force est la large base qui est la nôtre au Tchad. C’est une grande première parce que cela a dépassé les clivages nord-sud, chrétiens-musulmans, vu que la crise sociale touche indifféremment tout le monde, vu que la répression, les exactions du régime, du pouvoir, atteignent la grande majorité des Tchadiens. Il y a un raz le bol général. Ce que vous dites est exact, nous n’avons pas de bataillons. Nous n’avons que des stratégies que nous proposons et nous pensons que dans un tel processus nous avons besoin d’une force militaire qui sécurise le processus et le pays, pendant la phase de mise en place des nouvelles institutions. Nous pensons que la communauté internationale a un rôle à jouer dans la démarche que nous proposons. C’est pourquoi notre plaidoyer s’adresse également à la communauté internationale pour qu’elle apporte son assistance technique et financière, mais aussi militaire pour éviter qu’il y ait escalade militaire. Car nous sommes conscients du fait que, même si aujourd’hui tous les politico - armés réclament le dialogue, ils ont pris les armes parce qu’ils estiment qu’il n’y a pas d’autre moyen d’agir. Mais du fait qu’eux-mêmes réclament le dialogue, je crois que l’hypothèse d’agir autrement que par les armes est une hypothèse sérieuse.

Pendant cette phase de plaidoyer que nous menons actuellement, nous avons des partenaires, ONG internationales ici en France, aux États-Unis, en Allemagne et aux Pays-Bas qui nous soutiennent et nous permettent de poursuivre le travail que nous avons entamé en 2002. Mais pour la tenue du dialogue national et pendant la phase de réforme des institutions, il faudra de grands moyens et nous entendons les obtenir de la communauté internationale.

Source: lesnouvelles