Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

NOUAKCHOTT, Mauritanie - Des officiers mutins de l'armée mauritanienne ont annoncé mercredi à la télévision d'Etat le renversement du gouvernement du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et l'arrivée au pouvoir d'une nouvelle junte dirigée par le chef de la garde présidentielle.


Dans une brève déclaration lue à la télévision d'Etat, les putschistes ont annoncé la mise en place d'un "conseil d'Etat" dirigé par le général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la garde présidentielle. Ils n'ont pas fourni d'autres détails.

Peu auparavant, le porte-parole officiel de la présidence, Abdoulaye Mamadouba, avait annoncé que des officiers putschistes avaient lancé un coup d'Etat et qu'ils détenaient le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi au palais présidentiel de Nouakchott, ainsi que le Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waqef.

Ce putsch fait suite au limogeage de quatre hauts responsables militaires, dont le chef d'état-major de l'armée, le général Mohamed Ould Sheikh Mohamed, par le président et le chef du gouvernement, selon le porte-parole officiel. Aucune raison officielle n'a été donnée pour ces limogeages intervenus mercredi matin.

Les programmes de la radio et télévision d'Etat ont été interrompus. Selon des témoins, des soldats ont été déployés dans toute la capitale mais on ne signalait aucun acte de violence dans l'immédiat.

Un député mauritanien, Mohammed Al Mukhtar, a affirmé à la chaîne panarabe par satellite Al-Jazira qu'une grande partie de la population mauritanienne soutenait cette tentative de coup d'Etat. Ce député a décrit le gouvernement comme "un régime autoritaire" et a accusé le président d'avoir "marginalisé la majorité au Parlement".

A Paris, on précisait au Quai d'Orsay être en contact avec l'ambassade de France à Nouakchott: "Nous suivons la situation avec la plus grande attention en liaison avec l'ensemble de nos partenaires. Des mesures sont prises localement pour veiller à la sécurité des ressortissants français. Des recommandations de sécurité vont être diffusées en fonction de l'évolution de la situation", ajoutait-on de même source.

Le gouvernement civil du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, arrivé au pouvoir lors des élections de 2007, avait succédé à une junte militaire issue d'un précédent coup d'Etat en 2005. AP