Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

 

La Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme (LTDH) a rendu public son rapport relatif aux événements de février dernier qui  a tendu les nerfs des autorités tchadiennes.

Ce rapport accablant, de la LTDH, met en exergue la responsabilité directe des dignitaires du régime  en place à très haut niveau dans les exactions dont sont victimes les citoyens Tchadiens, lors, des affrontements entre les troupes de Deby et l’opposition armée tchadienne.

 

Depuis la publication dudit  rapport, les défenseurs de l’homme Tchadiens vivent dans la  peur, la terreur et surtout de psychose générale. Ils sont traqués à Ndjaména et à l’intérieur du pays.

Cette situation est une preuve irréfutable qu’au Tchad, les droits de l’homme restent des sujets occultés et déconsidérés par  le régime  d’Idriss Deby, responsable de nombreuses atteintes aux droits humains et reconnu  liberticide dans tout le sens, la France, son  principal soutien demeure complicite étand donné qu’elle assure  sa défense au niveau international.

 

Comment alors peut-on expliquer le pénible silence des autorités françaises  sur la disparition d’hommes politiques Tchadiens, sur des cas de viols commis sur des femmes tchadiennes par Deby et son entourage ?

Que doit-on dire face à cette attitude de la France au Tchad qui tue tout épanouissement des libertés publiques et laisse libre cour à toutes les dérives dictatoriales du régime d’Idriss Deby dans le pays ?

 

Autant d’interrogations hantent sempiternellement les esprits des populations tchadiennes résignées, victimes à la fois du régime de Deby et de la République française, une terre pourtant considérée des droits de l’homme et de démocratie.

 

Recommandations :

-         Que  cessent  l’acharnement et l’intimidation à l’égard des défenseurs des droits de l’Homme au Tchad,

-         Que les auteurs et complices d’atrocités commises au Tchad sous le régime d’Idriss  Deby soient immédiatement arrêtés et déférés devant les tribunaux spéciaux pour répondre de leurs actes,

-         Que la France s’abtienne de coopérer avec le régime d’Idriss Deby et apporte son soutien au peuple tchadien pour que  les  droits de l’homme ne soient continuellement baffoués au Tchad,

 

Par Makaila Nguebla