Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Invité Afrique de Radio France Internationale (RFI) au sujet de l'inculpation de Oumar Hassane El-Béchir  par la Cour Pénale Internationale (CPI), M.Jean Paul Boubandé,ancien Premier ministre et ministre des affaires étrangères de la Centrafrique a dénoncé publiquement l'attitude de plus en plus controversée de la justice internationale  à deux vitesses appliquée contre les dirigeants Africains et qui  épargne les occidentaux.

Il nous est permis  de constater et avec nous, ceux qui ont suivi de bout en bout l'interview de M. Jean Paul Boubandé sur Rfi, une partie essentielle de son intervention a été censurée au journal de 8heures 30,celle se réferant au cas Robert Mugabé où M.Boubandé disait qu'il ne sera pas surpris et exclu que prochainement le dirigeant Zimbabwéen serait également visé par la CPI et qu'on lui trouverait un alibi pour l'incriminer tout simplement à cause de sa position infléxible à l'égard des occidentaux.

Jean Paul Boubandé affirmait ainsi:"je ne serai pas étonné que Robert Mugabé dont la politique déplait aux occidentaux, serait inculpé par les Américains, leurs  alliés Britanniques et européens".Cette partie a certainement déplu à la direction éditoriale de Rfi qui a immédiatement procédé à sa censure,privant les auditeurs du continent  de leurs droits et  liberté à l'information.

Voilà,  pourquoi, l'émergence et la prolifération des sites Internet et des blogs sur la scène médiatique africaine constitue une source intarrissable et prisée   pour des personnes à la recherche d'informations objectives, non orientées et vraies.

L'opinion publique tchadienne, africaine et internationale doit désormais être décomplexée et se méfier des médias internationaux qui ne disent pas forcement la vérité et surtout  toute information diffusée et  relayée par RFI doit obéir à une analyse minutieuse et décortiquée pour une meilleure interprétation.

Compte tenu de la position et de l'acharnement de Rfi sur le cas Mugabé, la censure de Jean Paul Boubandé ne surprend personne.

La censure honore-t-elle une station à grande audience comme Rfi?

Décidement,  la liberté de pensée a des limites même en occident,  lorsqu'on s'attaque à des sujets jugés tabou par les uns.