Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Attaque au Darfour: condamnation de Khartoum qui accuse les rebellesKHARTOUM (AFP) — Le Soudan a condamné jeudi sans réserve l'attaque perpétrée mardi dans le nord du Darfour qui a tué sept soldats de la force conjointe ONU/UA, accusant les rebelles d'être les auteurs d l'embuscade attribuée par l'ONU à des miliciens arabes pro-gouvernementaux.

"Le gouvernement du Soudan condamne cet acte odieux et appelle la communauté internationale à faire tout ce qui est nécessaire pour stopper de telles attaques contre les forces de maintien de la paix", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ali al-Sadiq.

"Il appelle également les Nations unies et la communauté internationale à faire quelque chose contre les dirigeants des groupes rebelles qui vivent pour la plupart en Europe", a-t-il ajouté.

Sept soldats de la force ONU/UA au Darfour (Minuad) ont été tués et 22 blessés mardi dans le nord de la région, lors de l'attaque de leur convoi attribuée par des responsables de l'ONU au Soudan à des miliciens Janjawids.

"C'était une première réaction de l'ONU avant qu'ils aient des informations. Elle n'était pas exacte. Les Forces armées soudanaises qui sont arrivées plus tard pensent que cette attaque a été perpétrée par le SLM-Unité" (Mouvement de libération du Soudan-Unité), l'un des groupes rebelles du Darfour, a affirmé M. Sadiq.

Ce groupe n'était pas joignable pour commenter ces accusations.

Un responsable de l'ONU au Soudan, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, a pour sa part affirmé qu'il fallait attendre les résultats d'une enquête complète sur l'attaque avant d'adresser des accusations.

Le chef de la Minuad, Rodolphe Adada, a eu jeudi à Khartoum une série d'entretiens avec des responsables de l'ONU et devait rencontrer des représentants du gouvernement soudanais, selon M. Sadiq.

Le convoi de la Minuad a été attaqué alors qu'il revenait d'une mission de suivi auprès des anciens rebelles de l'Armée de libération du Soudan (SLA) de Minni Minnawi -signataire de la paix avec le gouvernement de Khartoum en 2006-, qui avaient rapporté la mort de deux de leurs membres.

M. Sadiq a indiqué que sept Soudanais, des rebelles présumés, avaient également été tués lors de l'attaque, la plus meurtrière depuis le déploiement de cette force hybride en janvier. L'armée, arrivée sur les lieux plusieurs heures après l'assaut, a récupéré six camions de la Minuad, a précisé le porte-parole.

Selon le gouvernement soudanais, l'absence de réaction de la Minuad à de précédentes attaques "a encouragé les rebelles à perpétrer de nouvelles attaques contre l'ONU".

La Minuad a pris le relais de l'ancienne force de la mission africaine, l'Amis, chargée du maintien de la paix dans cette région en guerre civile depuis 2003. Les combats au Darfour opposent des groupes rebelles, réclamant plus d'autonomie et un partage des ressources, aux forces soudanaises appuyées par les Janjawids.

La force, qui manque cruellement de moyens, ne dispose au sol pour l'instant que d'environ 9.200 soldats et policiers, ainsi que de 1.300 civils sur un territoire grand comme la France.

Le conflit au Darfour a fait selon l'ONU jusqu'à 300.000 morts et plus de 2,2 millions de déplacés depuis février 2003. Khartoum n'évoque que 10.000 morts.