Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Le président Zimbabwéen est un dictateur d’après la communauté internationale. Son cas a été soulevé lors de la rencontre de G8. Cela semble être véridique, mais Robert Mugabe n’est pas le seul dictateur auquel son peuple reproche l’oppression, l’injustice et la mauvaise gestion en Afrique. Pour beaucoup et surtout pour tous les tchadiens, Idriss Deby reste le pire dictateur dans le continent africain. En dépit de ce que pensent ceux qui détestent Mugabe, la communauté internationale, l’Union Européenne et le Conseil de Sécurité doivent reconnaître qu’Idriss Deby est aussi un grand tyran et déstabilisateur de la sous région qui méritent le même traitement que Mugabe.

 

Le peuple tchadien est victime de la dictature de Deby et souffre de ses atrocités depuis deux décennies. Avec ses proches, le dictateur tchadien pratique des traitements dégradants et des tortures mortelles sur ses opposants. Les arrestations massives et exécutions sommaires dans le mois de Février 2008 nous affirment. Les membres de sa famille se réserve le droit de s’approprier la vie des tchadiens, leurs filles et leurs biens. Il leur fait plaisir de torturer et humilier tout un peuple.

 

Ils tuent sans raison à leur gré sur la base des simples mésententes. Ils jouissent d’une impunité inimaginable et continuent d’enlever et violer des filles adolescentes. Certaines des filles violées se suicident par la suite évitant de vivre le reste de leur vie avec la honte traditionnelle qui se pèse sur elles. D’autres seront forcées à faire le mariage non consensuel avec eux sous la menace de faire disparaître leurs parents ou de limoger de leurs fonctions dans l’administration tchadienne.

 

Ils détournent massivement les biens de l’Etat tchadien plongeant le pays dans une terrible et mauvaise gestion avec une administration anarchique. Ils pénètrent dans les maisons des simples citoyens pendant les nuits et volent a main armée les ors et d’autres ornements ou bijoux des femmes.

 

Ils descendent sur les grands chemins liant les grandes villes avec des matériels militaires appartenant à l’armée tchadienne. L’immatriculation de leurs véhicules témoigne souvent qu’ils sont des rapprochés de Deby. Ils arrêtent toutes les véhicules en circulation et pillent les passagers. Dans certains cas, ils arrachent et prennent les véhicules. Grâce à leurs frères dans l’administration du gouvernement dictatorial, ils se procurent des papiers légaux justifiant la propriété légale de ces voitures arrachées ou volées.

 

Les humanitaires restent les potentielles cibles avec la profonde croyance qu’ils possèdent des voitures de bon état. Par fois, ils visent intentionnellement les chauffeurs sur les routes, les tuer pour stopper les voitures avant de les arracher.

 

Au Tchad, en dehors de la capitale, les marchés sont hebdomadaires et les villes ne possèdent pas des banques. Ce manque des institutions financières dans les provinces oblige les commerçants de voyager avec leur argent pour faire leurs achats. Les proches de Deby eux ils savent les jours de ces marchés hebdomadaires. Ils se placent sur le chemin et dépossèdent les commerçants de leur argent.

 

Comme les malfaiteurs sont les frères et cousins de Deby, il est intitule pour la police d’ouvrir des enquêtes. Pour la plupart, ayant peur des représailles, la police n’essayait même pas de commencer a faire des recherches afin d’accueillir les informations sur les assaillants. C’est une autre façon d’obstruction à la justice. Quel est alors le peuple dans le monde entier qui supporte et accepte ces genres des conditions dans leur vie quotidienne ?

 

Le peuple tchadien est un peuple paisible et non violent. Ce sont ces conditions inacceptables qui l’ont forcé à se révolter et l’armée tchadienne à s’insurger contre le tyran Idriss Deby. Contrairement a ce que prétend croire la communauté internationale, le régime illégal, illégitime et dictatorial de Deby est détesté par plus de 99% des tchadiens et pourra être renversé a tout moment pour la libération du peuple si la France cesse de le soutenir. A part cette dernière, le dictateur Deby n’a même pas le support de l’armée tchadienne. Plusieurs coups d’état internes étaient avortés grâce aux renseignements que l’armée française lui fournissait.

 

Fort du support de la communauté internationale, le mauvais président tchadien est devenu un dictateur pire que Mugabe du Zimbabwe. La révolte reste la seule alternative contre le gouvernement brutal et sauvage et irresponsable de Deby qui n’a aucune intention de mettre fin a sa tyrannie.

 

Souggy Manouri

Souggy2@hotmail.com