Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                         Le site Tchadactuel, proche du Rassemblement des Forces pour le Changement (RFC), organisation politico- militaire dirigée par Timane Erdimi, a annoncé s’être débarrassé de deux membres influents du mouvement à savoir :  Issaka Diar et Issak Bahar,qui n’ont trouvé autre choix que de regagner le bercail et retrouvé Idriss Deby.                                              

 Rappelons que depuis 2005, date à laquelle, les frères jumaux Tom et Timane Erdimi sont entrés ouvertement en dissidence contre le régime, le mouvement s’est engagé dans une logique d’option militaire pour créer et accélerer la chute d’Idriss Deby, qu’ils ont refusé de cautionner les dérives tribales et totalitaires.

Aujourd’hui, le départ de Issaka Diar et Issak Bahar, ouvre des  nouvelles perspectives  au dudit mouvement rassembler autour de lui  toutes les sensibilités politiques tchadiennes au-delà des considérations ethniques en vue de  contribuer au changement politique qu’attend le peuple tchadien.

Selon, une source proche du RFC, le duo Issakha Diar et Issak Bahar, auraient été d’obstacles et des pésanteurs qui auraient  freiné l’ouverture du mouvement vers d’autres groupes armés de l’est.

Notre source sous le sceau de l’anonymat, s’est rejouit  de nous dire que c’est un « ouf de soulagement » et qu’enfin, le mouvement peut mieux respirer avec l’absence des ces personnes à double tranchant.

Le Rassemblement des Forces pour le Changement(RFC)  ne semble visiblement pas êtré  handicapé  par le départ de ses cadres et affirme continuer la lutte sans eux pour l’intérêt supérieur de la nation tchadienne.

Le RFC désormais aseptisé doit alors composer avec les autres factions armées  dans le cadre de l’unité des forces pour démentir les clichés et préjugés dont il fait l’objet et allier à sa cause une large proportion de l’opinion publique tchadienne qui croit que Deby est seul responsable de la situation apocaplyptique dans laquelle le Tchad s’y trouve plongé.

Par Nguebla Makaila