Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Invité de Rfi, Idriss Deby, qui a pris part au sommet de Charm cheikh, persiste et signe selon lui qu’il n’existe aucun rebelle : « il n’ya pas des rebelles » une foi de plus, il s’obstine et nous exhibe son arrogance.

Devant l’intransigeance affichée d’Idriss Deby qui s’enferme dans l’option militaire et guerrière contre notre peuple, Nous prendrons à témoin la communauté internationale, en particulier L'Union Africaine, l’Union Européenne et le conseil de sécurité des Nations Unies, garants de la paix et de la sécurité dans le monde que le régime tchadien joue avec le feu et nous offre qu’une seule alternative que de lui faire la guerre.

 

Interrogé sur la disparition du Dr  Ibni Oumar, le président Idriss Deby ,  nous semble comprendre qu’il n’a pas besoin d'une commission internationale pour savoir quel est l’ opposant politique qui est mort comme l'a prononcé lors de son interview : «  je n’ai aucune idée et  me suis pas mêlé du tout de ce qui se passe » a-t-il dit.

Quelle est la position de la France dans cette affaire ?

Il va sans dire que la France n’ignore pas les détails dans les arrestations des opposants civils. Il faut reconnaitre aussi que quelqu’un comme    Kamougué a été sauvé grâce à la même France et le Gabon, je veux dire Bongo, le président « légitime » du Gabon depuis 40 ans. 

 

Il n'est pas possible que l'Union européenne s'engage dans l'est du Tchad pour la protection des droits de l'homme et que l'on accepte dans le même temps que le régime de Deby viole massivement ceux-ci.

Revenons à l’unité des mouvements, sans celle-ci, nous n’irons nulle part.  Dans la conjoncture actuelle, dans l’aliénation historique qu’a connue le peuple tchadien pris en otage par une dictature, seul un effort de lecture, de discernement et d’honnêteté intellectuelle peuvent nous aider à s’unir pour bouder hors d’état de nuire le régime actuel et ses acolytes.

 À mon humble avis, les raisons qui ont fait que certains pays soutiennent le régime aux abois de Ndjamena, se justifient par le fait du désaccord entre les leaders des différents mouvements qui souffrent de la question de leadeurship à cause des petits calculs politiciens.

Je pense que, nul ne sera désormais surpris par les positions de l'un et de l'autre.
Il ne leur restera, hélas, qu'une seule solution : Les armes et les sacrifices.

 De toutes les façons, aucun peuple n'a réussi à arracher sa liberté par la voie de la médiation onusienne. A notre époque prétendument de « paix et de progrès », la guerre reste malheureusement l’ultime moyen offert aux peuples déterminés à arracher son émancipation.

La résistance exprime sa préoccupation sur le drame du peuple tchadien.car, je dirai même que notre peuple est   courageux et n'a peur de rien.

Si le régime ne choisit pas la voie de la raison et d’un consensus, il est évident qu’il partira dans les jours avenir.

Pour que le changement intervienne dans un bref délai et que le peuple tchadien qui attend cet évènement soit libéré, je lance un appel solennel à l’endroit de tous les leaders des mouvements politico-militaires à savoir : l’A.N, UFCD, RFC, FPRN, Telssi Renaissance, à décider  d’unir leurs troupes et leurs forces pour les mettre au service de la nation tchadienne.

Je formule mes vœux le plus ardents de voir que mon appel soit entendu à divers niveaux où des Tchadiens épris de la volonté du changement se mobilisent pour apporter leurs contribution à cette marche victorieuse qui nous mènera vers une refondation d’un Tchad uni et prospère.

 

 Abdelmanane Khattab