Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

L’AFRIQUE NOIRE RECOLONISEE  LE 13 JUILLET 2008.

La réunion préparatoire de celle qui va recoloniser l’Afrique noire a eu lieu ce 3 juin à Marseille. Un village euro méditerranéen  est né qui réunit 3000 entreprises de 39 pays. L’Afrique noire, celle qui est au Sud du Sahara, en a été exclue

Cette réunion est le fer de lance de celle du 13 juillet qui aura lieu à Paris sous la Présidence de Nicolas Sarkozy et qui va regrouper les chefs d’Etats et de gouvernements européens et du Bassin méditerranéen, en vue d’un accord autour de l’Union pour la Méditerranée.

Ce marché de dupes ouvrira les pays du Maghreb à l’industrie obsolète et en manque de vitalité de l’Europe. En contre partie, les pays  de « l’Afrique blanche » deviendront les gardes chiourmes qui protégeront l’Europe des hordes barbares de l’Afrique Noire. Désormais, l’Europe s’étendra jusqu’au Sud du Sahara.

Les président Wade et Kadhafi ont dit NON à ce projet qui prendra forme ce 13 juillet 2008.

Toute l’Afrique demeure muette face à cette forfaiture qui se prépare aux yeux et au su du monde entier. Personne ne pipe un mot. Où sont les hommes politiques, les journalistes, les universitaires du Sénégal ? d’Afrique Noire ?

Depuis un mois, le BLOC POUR LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE (BRDS) n’a cessé d’écrire, de crier, de supplier pour que l’Afrique se lève et dise NON à ce projet de marginalisation et de recolonisation de l’Afrique Noire, de destruction de la ligue arabe et de frein définitif à l’unité africaine.

Le Tchad, l’Algérie, le Cameroun, la RCA, la Côte d’ivoire, le Mali, la Guinée, le Burkina, le Niger ont élevé leurs voix pour dire NON à l’Union pour la Méditerranée.

L’emprise de la France au Sénégal est-elle si forte que personne au Sénégal n’ose élever la voix pour dire «  Sarkozy, ça suffit ».

En fait avec le nombre de camps militaires qui entourent Dakar, je comprends que les gens aient peur ou protègent des intérêts inavoués, mais entre mourir aujourd’hui et mourir le 13 juillet, quelle est la différence ?

En outre avec ces hausses vertigineuses de toutes les denrées, du carburant, du transport, du loyer, des médicaments… ne sommes nous pas des morts vivants ?

Non à l’Union pour la méditerrannée de Sarkozy.

Vive le Sénégal,

Vive l’Afrique,

Vive l’unité africaine.

PROFESSEUR EL HADJ HAMIDOU DIALLO

SECRETAIRE GENERAL DU BRDS