Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Je me permets d'apporter d'éclaircissements par rapport à l'article de Mr Al Faki Ramadane Seid  intitulé: "Les jeux dangereux de Adouma, About et consorts…"

A travers ses écrits, on a l'impression que le supposé AlFaki a de la haine pure et simple contre les Ouaddaiens et nom contre l'UFCD, qui est un mouvement composé de toute les couches sociale du Tchad. Pour t'illustrer cela, et pour que tout ceux qui s'intéressent à l'actualité tchadienne sachent que l'UFCD est le mouvement le plus cosmopolite, qui rassemble multiples ethnies tchadiennes, on y trouve entre autre: les OUADDAIENS( Adouma, Fizani, Tounissi etc.),  les TAMAS ( tous les ex-fuc), les ZAGHAWAS( une grosse partie des ex-RFCiste ), les HADJERAIS( Korim Bori et ses compagnons), des MIMIS ( Colonel "Tourabi" et ses gars ), les ARABES et bien d'autres. Et dernièrement, Abdelwahit About, leader de UFDD/F a vu juste en fusionnant ses forces avec l'UFCD.

Tes écrits montrent que t'as l'air d'un arriviste à Khartoum et un peu de détails ne pourra qu’éclairer ton opinion. Pour te faire une analyse logique, l'UFCD fut formé par l'ensemble des combattants de la rébellion qui étaient déçus du système bipolaire amplifiée par Timane( RFC) et Nourri( UFDD). Rappelles-toi, n'eut été la lutte de pouvoir entre ces deux hommes (TIMANE et NOURRI, auxquels a manqué cruellement la qualité d’Homme Etat); le dictateur DEBY ne serait pas actuellement à Ndjamena, et ça aurait été la fin de la souffrance de tout le peuple tchadien.

Mr Al Faki Ramadane Seid vous nous faire croire que c'est l'AN qui est la force combattante mais détrompez-vous monsieur allez y au terrain et jugez vous même le constat au lieu de rester a Khartoum et nous diaboliser avec vos ides satanique qui ne vont qu'aggraver la situation sur le terrain.  D’une part, vous affirmez : Adouma et About Makaye aurait « trahi » l’AN (ce qui est très grave lorsqu’on s’adresse à des dirigeants de cette stature) et d’autre part vous affirmez « l’AN fait face aussi à des regards tueurs et une hypocrisie de toute la composante zaghawa en « rébellion ». Pour vous résumer, l’AN n’est d’accord ni avec l’UFCD, ni avec l’UFDD/F, ni avec le RFC: c’est tout simplement délirant. Quel typhon vous a amené à l’Est  Mr AlFaki ?

Logiquement, si l'AN se sent vraiment capable d'affronter seul l'ANT pourquoi se plaindre de l'absence des autres mouvements a ces cotes ? Retenez la leçon une fois pour toute: sans cette constituantes rebelles (l’UFCD, l'UFDD/F, RFC), quoi qu'on fasse Deby ne sera jamais chassé.

Cher débarqué de l’Est n’oubliez l’adage: « lorsqu’on prend une raclée, on ne pleure pas. On se relève, mais on promet de revenir vers l’ennemi, une fois le souffle pris (certains diraient qu’on a perdu une bataille, mais pas la guerre ». Lorsqu’on mène un combat juste on n’abandonne pas, quel qu’en soit le prix. Bravoure-courage-persévérance, sont des valeurs & critères qui caractérisent un vrai combattant (apparemment Mr Alfaki, ne remplit aucun de trois critères). Vous conviendrez avec moi que le combat contre le Dictateur DEBY est un combat de longue haleine, juste et de surcroit très rude.

Retenez bien cela : AMZOER fut une bataille très rude (hommage à tous les tchadiens tombé sur le champ de bataille, excepté les Toroboro du MJE), mais ce n’est ni la première, ni la dernière. Rappelez-vous de ces batailles : HADJAR MARFAINE, NDJAMENA, ABECHE, BILTINE, ABOUGLEM, ADRE, GOZ-BEIDA, ADE, MASSAGUET, AMTIMAN, AMDAM, ETC…… Cher AlFaki, ces HOMMES (Adouma, About, Timane et leurs fidèles compagnons d’armes), que vous attaquiez ont parcouru tout ce marathon, et ce n’est pas fini; ils sont toujours debout. Cher Mr, on s’attaque à ces monuments. Tenez-vous droit, gardez-vous ! Ce n’est pas en s’attaquant aux autres qu’on se donne raison, vous faites honte pas à l’AN, et de surcroit vous faites rigoler DEBY.

Monsieur Alfaki, je vous demande de faire un analyse objective et réaliste car les cyber-lecteurs sont mieux informés que vous de ce qui se passe sur le terrain.

Aujourd'hui, le changement voulu par tant des tchadiens est certes un projet douloureux mais réalisable. Par conséquent, il exige le respect des quelques étapes élémentaires et interdépendantes: 

- La lutte armée n'est pas chose facile et demande du courage, du sacrifice, d'abnégation, de la persévérance et surtout de la bravoure(les hommes qui reculent à l’exemple de Mr AlFaki n'ont pas leur place à l'EST).

 - Le renversement de DEBY passe obligatoirement par l'UNION des forces rebelles (c'est l'absence de cette condition basique qui a permis à DEBY de jouer toute ces prolongations infinies)

- Le Tchad de demain exige le dépassement de soi (mais aussi de sa communauté; NOURRI et TIMANE furent recalés sur cette épreuve en février dernier) au profit de l'Intérêt suprême de la Nation.

Ces trois étapes étant interdépendantes, la soustraction d'une d'entre remet en cause tout le projet.

 Ainsi, cher compatriote AlFaki, je vous exhorte à ne pas attiser la haine entre les communautés (détrompez-vous: Le Tchad n'appartient pas à une communauté, il est composé de plusieurs communautés dont le destin est lié, et qui sont condamnées à vivre ensemble dans le respect, la tolérance, et dans la paix). Pour réussir notre projet commun on a besoin les un des autres, et pour cela  il nous faut prôner l'union plutôt que la désunion.

Le Tchad est un et indivisible

Vive l'UFCD, pour vive le Tchad libre

A bon entendeur salut
Sympathisant de l’UFCD
esttchad@yahoo.fr