Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

TCHAD :  DECLARATION DE LA COMMISSION INDEPENDANTE POUR LE DIALOGUE INCLUSIF (CIDI)  

Il est vrai que le Tchad va très mal à cause de la confiscation du pouvoir et des guerres fratricides qui durent depuis bientôt 28 ans.  Nous savons que la guerre ne resoud aucun problème.  Aussi et comme nous l’avons répété à maintes reprises, la paix au Tchad doit passer par un dialogue, un forum ou une concertation inter-tchadienne qui permette aux participants de poser, pour une fois, les vraies questions qui divisent les tchadiens.  Peu importe l’appellation bien que le concept de dialogue inclusif permet de mieux cerner les contours de la rencontre.  Si les tchadiens veulent voir le pays arriver à l’instauration d’une paix durable, il nous faut, sans conteste, arrêter le carnage insensé qui ne fait que nous affaiblir chaque jour davantage.   

 

Faut-il le répéter, tous ceux qui meurent sur le champ de bataille sont des tchadiens.  Certains sont des enfants qui, au lieu d’être à l’école pour un avenir meilleur, se trouvent forcés de prendre les armes pour défendre une cause qu’ils ne comprennent pas toujours clairement.  Qu’on le veuille ou pas, le problème de la mauvaise gouvernance au Tchad est intimement lié au fait que ceux qui s’installent au pouvoir se comportent en potentats.  En se référant à l’histoire, « le roi ne saurait mal faire. »  Partant, des voies de fait, des humiliations et des détournements et autres trafics d’influence se perpétuent qui mettent à mal la cohésion nationale tout en dilapidant le patrimoine national sans inquiétude aucune (corruption, gabegie, trafic d’influence, etc.)  

 

Cet état de choses n’est pas soutenable et il urge de rechercher véritablement la paix autour d’un compromis minimum ; d’où le concept du dialogue inclusif.  Ce concept a été défini lors du débat inter-tchadien de Paris des 29 et 30 mars 2008 ayant conduit à la mise en place de la Commission Indépendante pour le Dialogue Inclusif (http://www.cidi.over-blog.com/).  La commission a mené un certain nombre d’actions pour vulgariser ce concept.  Elle se réjouit de l’utilisation du concept par les Etats Unis,  les Nations unies et les autres partenaires qui exhortent les tchadiens à dialoguer pour sortir le pays de l’abîme. 

 

Pour que le concept devienne réalité, il reste beaucoup à faire.  Il faudra que les acteurs (toutes sensibilités confondues) de la crise prennent conscience du danger et arrêtent de maintenir le pays dans le statu quo pour des desseins autres que l’intérêt supérieur du pays. Autrement dit, plus les tchadiens tergiversent plus le pays sombre dans une déchirure permanente. 

 

Nous encourageons les acteurs à prendre connaissance du concept du dialogue tel que défini par la CIDI et de considérer les éléments qui le définissent afin de rendre plus facile la gestion de la crise et surtout son dénouement. Nous sommes disposés à leur faire parvenir le rapport de la CIDI ainsi que le questionnaire développé pour recueillir les positions des uns et des autres en vue de ce dialogue qui devrait permettre aux tchadiens d’aplanir leurs différences, leurs divergences et de se concentrer sur l’avenir de leur pays.

 

La contribution de tous les fils et filles du Tchad est nécessaire pour solutionner la crise et remettre le pays sur les rails.

 

Le Coordonnateur 

Dr Djimé Adoum

Contact :