Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Depuis plusieurs mois, le Sénégal souffle le chaud et le froid à la direction générale de l'Asecna dont le siège se trouve justement à Dakar, la capitale sénégalaise.

Pour rappel, au mois de décembre 2007, le Sénégal a saisi officiellement la Direction générale de l'Asecna dirigée par notre compatriote M. Youssouf Mahamat, de son intention de quitter l'organisation panafricaine et lui a même notifié un préavis de 6 mois conformément aux textes en vigueur. Le Congo et le Madagascar avaient déjà emboîté le pas au Sénégal, créant du coup une véritable crise au sein de l'agence de sécurité et de navigation aérienne (ASECNA).

Cependant, vu l'approche du sommet de l'OCI et dans le souci de parer à toute perturbation de l'intense trafic aérien attendu, le Sénégal va très rapidement revenir sur sa décision. Il n'est plus question de quitter l'Asecna mais plutôt de reprendre la gestion commerciale de ses aéroports à la fin du préavis.

Ainsi, depuis le mois de mai dernier, le Sénégal a repris la gestion de ses aéroports notamment celui de Dakar qui connaît un important trafic aérien. La représentation sénégalaise de l'Asecna a été supprimée et remplacée en lieu et place par une nouvelle agence dénommée (ADS : Agence des Aéroports du Sénégal). L'Administrateur Délégué de l'Asecna au Sénégal a été confirmét au poste de Directeur général de la nouvelle agence et l'ensemble du personnel reconduit.

Seulement voilà, le Sénégal a, aussitôt le préavis échu, commencé à encaisser directement l'intégralité des recettes générées par ses aéroports. Cela se faisant en violation totale des conventions existantes car l'Asecna continue tout de même d'assurer sa fonction principale à savoir le guidage et l'assistance des avions au sol. D’où l’application de la fameuse clé de répartition des recettes et ce que le Sénégal refuse de faire.

Le Directeur général de l'Asecna, M Youssouf Mahamat, dénonce donc cet état de fait et alerte les 17 autres pays membres de l'organisation. En même temps, les travailleurs de l'ex-Asecna Sénégal regroupés au sein de leur syndicat se mobilisent pour dénoncer les pratiques peu orthodoxes introduites par le bouillon Ministre des transports aériens du Sénégal, M Farba Senghor. Ces travailleurs ont reçu le soutien de leurs collègues sénégalais travaillant au niveau du siège de l'Asecna et ont déposé un préavis de grève qui risque de paralyser l'aéroport de Dakar.

Face à ce chamboulement, le Ministre Sénégalais des transports aérien passe à la vitesse supérieure et fustige M. Youssouf Mahamat qu'il accuse d'être l'instigateur de tous ces mouvements sociaux. Le ministre a publiquement menacé d’expulser le Directeur Général de l'Asecna du territoire sénégalais s’il ne reste pas au carreau. Il pourra être déclaré persona non grata au Sénégal et ce malgré son statut de diplomate.

Quant aux syndicalistes grévistes, certains ont reçu un ultimatum de quitter les villas mises à leur disposition dans le cadre de leur fonction par l'Asecna, d'autres se sont vus retirer leur véhicule de fonction et même convoqués à la division des investigations criminelles (DIC, une sorte de police politique) où ils ont été cuisinés durant des heures entières. Malgré ces menaces et mesures drastiques prises en leur encontre, les ex-employés de l'Asecna qui redoutent le même sort que leurs compatriotes d'Air-Afrique, ne semblent pas fléchir. Leur assemblée générale est à chaque fois dispersée par la police mais déjà des perturbations importantes sont enregistrées. Les grandes compagnies avertissent en cas de tout désagrément.

Aux dernières nouvelles, la situation ne s’améliore guère, la presse sénégalaise a fait état d'une probable expulsion du Directeur général de l'Asecna, M. Youssouf Mahamat que le gouvernement d'Abdoulaye Wade soupçonnerait maintenant de connivence avec la rébellion tchadienne. Pour ceux qui ne connaissent pas l’homme, son épouse est la fille aînée du Général Mahamat Nouri, le chef de l’alliance nationale (AN). Mais les Tchadiens vivant au Sénégal et bien d’autres compatriotes savent que M. Youssouf Mahamat est un homme apolitique et bien discret quand il s’agit des problèmes politiques de notre pays. C’est vraiment ridicule de la part des autorités sénégalaises de descendre si bas.

Toutefois, pour ceux qui ne connaissent le régime d’Abdoulaye Wade, sachez qu’il n’est pas loin de celui de Deby dans certaines de ses pratiques. Le ministre des transports en question, était, avant l’arrivée de Me Wade au pouvoir il y a 7 ans, un garçon de maison, l’homme à tout de madame Wade.

D’après des informations recueillies ça et là, le ministre en question, un grand arriviste en la matière, a été sérieusement badigeonné par Adoum Younousmi lors de plusieurs rencontres interministérielles. Mais comme les Sénégalais cherchent des arguments pour justifier leur voracité financière, ils sautent sur tous les moyens possibles pour créer des problèmes et quitter l’Asecna. Ils prêtent donc volontiers grandes oreilles à ces conneries bien connues de Deby et ses affidés.

Pour finir, notez que pour des raisons purement matérielles, certains Sénégalais de l’Asecna repris dans la nouvelle structure sénégalaise (ADS) n’hésitent pas à charger le Directeur Général, notre compatriote M. Youssouf Mahamat. On a été choqué d’entendre des déclarations du genre : « nous ne sommes pas des tchadiens, le DG de l’Asecna, on a qu’à le foutre dehors ». Malheureusement, nous n’avons jusque-là entendu aucun de nombreux compatriotes de l’Asecna soutenir leur frère. On peut comprendre qu’il soit lâché par son pays pour des raisons de politique politicienne mais je trouve qu’il est aussi honteux de se blottir dans vos appartements cossus et débattre à huis clos de cette question.

Aujourd’hui, il y a très peu de Tchadiens qui dirigent des organisations internationales de cette envergure. La fibre patriotique nous oblige à soutenir ceux qui sont en place pour qu’ils réussissent leur mission et encourager ceux qui aspirent en faire autant.

Adoum Issa Sakhaïroune
UCAD
Dakar – Sénégal
adoum_issa@yahoo.fr