Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 

Les dirigeants africains membres  de  l’espace de la Communauté économique des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), réunis à Cotonou (Bénin),  lors du 10ème Sommet de cette organisation sous régionale, ont déclaré apporter leur soutien au régime  Idriss Deby  à l’issue de leurs travaux.

 

A prime à bord, on peut estimer que ce soutien s’incrit en droite ligne des principes qui régissent toutes les institutions sous-régionales et internationales.

 

Néamoins, il est nécessaire, de rappeler à l’organisation sous régionale que le réglement d’un contentieux politico-militaire d’envergure comme celui du Tchad ne passe pas par  un soutien à l’une ou l’autre des parties engagées dans le  conflit.

 

La CEN-SAD, a été  crée à l’époque où le Mouvement pour  la Démocratie  et la Justice au Tchad (MJDT) du feu Youssouf Togoïmi, était actif dans le Tibesti.

Il faut ajouter à cela que bien avant la naissance de ladite organisation, le régime d’Idriss Deby souffre déjà d’un déséquilibre politique dans le pays,  il était  en butte  avec des groupes armés qui luttent pour son départ.

 

Le caractère récurrent du conflit tchadien, justifie bien l’instabilité caractérielle qui régne au Tchad depuis l’accession au pouvoir du Général Idriss Deby.

 

La CEN-SAD, dont le promoteur est le colonel Khadafi, n’est donc pas étrangère des détails qui sont à l’origine du conflit tchadien sous Idriss Deby.

 

C’est bien à Tripoli (Libye), sous la médiation du colonel Khadafi et la supervision   de la CEN-SAD où  un Accord de Paix précaire a été signé en décembre  2007 entre Idriss Deby et les politico-militaires.

 

Rappelons aussi que le Tchad et le Soudan, tous deux appartiennnent à la même organisation sous régionale et  que Idriss Deby comme Oumar Hassane El-Béchir menent de bonne guerre.

 

Condamner la rébellion tchadienne, c’est faire plaisir à Deby et jetter de l’huile sur le feu  alors que le Soudan attaqué en mai dernier par le MJE  doit jouir du même traitement.

 

 Il est fortement recommandé à une  organisation sous-régionale qui se fixe comme but d’unifier et de pacifiier et surtout de prévenir le conflit entre les parties qui la composent d’adopter  une posture non partisane  de manière à ne  léser chacune d’entre elles.

 

Ici, la  neutralité et l’impartialialité doivent être des vertus pour garantier  la cohésion au sein de cet sous-ensemble régional en quête  de la PAIX.

 

Pour éviter à ce que la sous région ne devienne un éternel nid des conflits et une zone trouble, la communauté  sahelo-saharienne doit jouer  sa partition pour  convaincre les différents  protagonistes d’aller impérativement  vers une table de négociation.

 

Par Makaila Nguebla