Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

                                                       Il faut arrêter avec  la  spirale de guerre au Tchad.

 

La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) exprime sa grave préoccupation devant la reprise des hostilités entre l’armée gouvernementale et la coalition d’opposition armée tchadienne.

 

Depuis le mercredi 11 juin dernier, deux principles coalitions de la rebellion  tchadienne à savoir : l’Alliance Nationale (AN) du Général Mahamat Nouri et l’ Union des Forces du Changement et la Démocratie (UFCD) du colonel Adouma Hassaballah ont  riposté   aux attaques  aériennes de l’armée tchadienne  de leurs positions et viennent  d’occuper  la    localité de Goz-Beïda à l’est du Tchad. Cette situation d’instabilité permanente résulte d’un manque absolument chronique de dialogue politique entre les acteurs politiques et la rebellion armée.

Tout porte à croire qu’il s’agit d’une contre attaque du Président Oumar Hassane El-Béchir  suite à l’attaque du Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE) du Dr Khalil Ibrahim survenue  le  11 mai  2008 contre Oum Dourman, ville jumelle de  Khartoum.

Ces attaques ont fait voler en éclat le dernier  accord signé en mars  à Dakar,  lors du Sommet de   l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), avec le parrainage du Président du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, de M. Banki Moon Secrétaire Général de l’ONU, de l’Union africaine, de l’Union Européenne et en présence des diplomates étrangers des Etats-Unis.

 Au regard de la gravité  du conflit armé au Tchad, la RADDHO : 

- Appelle les différents  protagonistes à cesser immédiatement les hostilités,

- Demande à la France d’ aider toutes les parties en conflit  à cesser le feu et   à  engager sans délai  les conditions  d’un dialogue politique inclusif pour mettre un terme à ce cycle  infernal de la prise du pouvoir par les armes et sa conservation également par les armes,

- Invite le Président Abdoulaye Wade, en même temps tous ceux qui ont parrainé l’accord de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI)   à prendre des initiatives diplomatiques pour  créer les conditions d’un dialogue politique au Tchad, seul moyen de mettre un  terme à l’instabilité chronique et à la tragédie que vit en permanence le peuple tchadien.

 

                   

 

                                                                                     Fait à Dakar, le 14 juin 2008.

                                                                                               Le Président.


Villa N°4024 Amitié II – Allées Seydou Nourou TALL – BP : 15246 Dakar  - Fann (SENEGAL)

 

Téléphone : (221) 33 865 00 30 – Fax : (221) 33824 60 52

E-Mail : raddho@telecomplus.sn – Site web : www.raddho.africa-web.org