Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Comme nous vous l'avions annoncé tôt ce matin, sur  la situation des refugiés et déplacés Tchadiens de Maltam et Langui, l'information est bien alarmante et préoccupante.

L'armée camerounaise a effectivement tiré à balle réelle sur des citoyens Tchadiens ayant quitté leur pays lors des événements de Ndjaména et qui ont espéré trouver  refuge dans un pays africain voisin. 

La dernière nouvelle à notre  possession, les autorités camerounaises qui ont déployé leurs  forces de sécurité pour ramener le calme et la tranquillité dans les camps des refugiés, ont usé et abusé de façon disproportionnée de leurs armes pour  ouvrir feu sur des refugiés désarmés qui ont  manifesté pour dénoncer leurs conditions de vie indigne et déplorable dans ce pays.

D'aprés nos sources basées dans ces camps, cinq (5) refugiés  Tchadiens ont été grièvement  blessés et se trouvent actuellement dans un état trés inquiétant dans   les hôpitaux camerounais.

Devant la répression violente  des forces de l'ordre,  plusieurs familles ont perdu leurs enfants qui se sont  cachés  dans les montagnes.

C'est bien  ça,   ce que  l'on appelle en arabe tchadien ( Ihanna fi dara nass) des citoyens , poussés à l'exil par la faute d'un régime autoritaire , répressif et insouciant enfermé dans une logique bélliqueuse sans précedent.

Il convient de dire,  que  les organisations humanitaires qui oeuvrent pour la protection et la sécurité des  refugiés dans le monde,   doivent exprimer les mêmes compassions aux refugiés  Tchadiens du Cameroun, qui méritent les mêmes traitements que ceux du Darfour qui mobilisent  les états d'âme de la communauté internationale.