Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

                                                                          
Depuis hier, le Dar Silla,  à l’est du Tchad se trouve  au cœur de l’actualité militaire,  des accrochages ont lieu entre les organisations politico-militaires hostiles au pouvoir d’Idriss Deby   et   une polémique s’est emparée  à propos de deux avions dont l’un aurait été abattu  et l’autre touché,  s’était  immobilisé de forcé à Abéché.
Aujourd’hui, il est difficile de vérifier la véracité de l’information que donne les   uns et les  autres par presse  internationale interposée.

Trois versions d’informations diversifées sont à la fois diffusées par les  acteurs engagés dans le conflit armé au Tchad.

D’un côté, l’Alliance Nationale (AN) par une voix autorisée de son porte-parole M.Ali Gadaye,  reclame que  son  dispositif de défense aérienne  de l’une de ses colonnes, a  tiré sur cet appareil de la soldatesque de Deby.

De l’autre, l’Union des Forces pour le Changement et la Démocratie (UFCD), du colonel Adouma Hassaballah, revendique quant elle aussi avoir descendu l’hélicoptère des troupes d’Idriss Deby.

Par contre, les autorités de Ndjaména, refusent délibéremment de façon traditionnelle d’avouer ce coup dur porté par la rebellion tchadienne de l’est contre sa carcasse aérienne.

Mais, pour notre part, il nous est permis de remarquer qu’aucune des forces rebelles en présence sur le terrain ne nous a officiellement fait parvenir un communiqué de presse revendiquant cette opération.

Ce silence assourdissant,  renforce  en revanche une totale confusion dans les esprits de nombreux observateurs du conflit tchadien.

Nous pensons donc que ce doute persistant de l’heure, serait  levé que lorsque les différents protagonistes rendent public par écrit la véracité de cette information.

Néamoins, tout le monde sait aujourd’hui, que les avions de guerre  de l’armée tchadienne sont désormais dans un état de vulnérabilité  et à la portée des rebelles de l’est qui disposent,  selon nos informations,  des moyens militaires  puissants de qualité et adéquat pour parer à toutes attaque   terrestre et aérienne de l’armée du  Général Idriss Deby, dont la France s’apprête à prendre de distance de son régime qui s’enfonce au jour le jour dans un sable mouvant.

 
Par Makaila Nguebla