Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Rama Yade renouvelle l'invitation en France de Joseph Kabila

RD CONGO - 9 juin 2008 - AFP

La secrétaire d'Etat française aux droits de l'Homme Rama Yade a renouvelé lundi l'invitation en France adressée au président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila, lors d'un entretien à Kinshasa.

"J'ai renouvelé l'invitation au président Kabila. Le principe est acquis. Il ne reste plus qu'à fixer une date. J'ai transmis les disponibilités du président (Nicolas) Sarkozy", a déclaré à la presse la ministre, après un entretien d'une demi-heure avec le président congolais.

Cette invitation à Paris avait été lancée en janvier lors d'une visite à Kinshasa du chef de la diplomatie française Bernard Kouchner, puis réitérée en mai par le ministre français de l'Ecologie Jean-Louis Borloo.

Alors que Paris annonce depuis l'élection de Joseph Kabila (président depuis janvier 2001, élu en octobre 2006) un renforcement des relations avec la RDC, Mme Yade a dit l'engagement de la France pour aider à la reconstruction de l'ex-Zaïre, vaste pays d'Afrique centrale ravagé par une décennie de conflits.

Elle a rappelé que ce "retour" de la France en RDC s'était matérialisé dès mars 2007 par la signature d'un document cadre de plus de 200 millions d'euros pour cinq ans, axé sur les secteurs de la santé, de l'éducation et de l'environnement.

"J'ai dit au président (Kabila) qu'il pouvait comptait sur nous pour poursuivre cette coopération", a-t-elle expliqué.

Evoquant les violences qui perdurent dans les régions de l'est du pays, elle a souligné l'importance des processus de paix en cours pour le désarmement des milices locales et étrangères, car "de la stabilité de cette zone dépend la stabilité de toute la RDC".

Interrogée sur ses plus grandes inquiétudes en matière de droits de l'Homme, Mme Yade a dit être particulièrement sensible à la "situation des femmes victimes de violences sexuelles" et à la "question des enfants des rues et des enfants soldats".

Arrivée samedi soir à Kinshasa, la secrétaire d'Etat a visité dimanche un centre d'accueil pour enfants des rues et s'est entretenue avec plusieurs hauts responsables congolais, dont des ministres et le président de l'Assemblée nationale. Elle a également rencontré des représentants de l'opposition.

Après avoir vu le président Kabila, elle a quitté Kinshasa pour l'est du pays, où elle devait visiter un hôpital soignant des femmes victimes de violences sexuelles et un camp de déplacés de guerre, avant de quitter la RDC mardi soir.