Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

 
L’heure est grave au Tchad, la reprise de la guerre, entre l’armée gouvernementale et les forces  armées coalisées de l’est,   est de plus en plus  inévitable.

L’échec des attaques de la ville d’Oumdourmane par le Mouvement pour la Justice et l’Egalité (MJE) du Dr Khali Ibrahim, a provoqué une espéce de psychose chez Idriss Deby, qui effectue ses courses aux armements, craignant une réplique de la rébellion tchadienne.

 

Une de nos antennes  établie au Cameroun, nous a alerté dans la soirée du lundi 02 juin 2008 d’avoir aperçu une centaine (100)  de gros porteurs transportant chacun, trois (3) chars de combats et des munitions qui traversent le pont de Ngueli pour rejoindre  Ndjaména.

 

L’acquisition de ces engins de guerre par le régime tchadien, prouve une fois de plus à la phase du monde  son caractère bélliciste,  provocateur et son refus du dialogue politique au Tchad.

 

 C’est avec l’argent du contribuable tchadien et des revenus générés  par les ressources pétrolières du pays qu’Idriss Deby, se procure des moyens militaires pour faire la guerre, perpétuer indéfiniment les souffrances de nos populations,  aux dépends du développement socio-économique du pays, dernier de son souci.

 

Son insouciance devant les questions sociales, est un pire cynisme qui ne trouve aucune forme de justification de nos jours.

 

L’Etat français qui l’accompgane dans le renforcement de cette position de durété de son régime, contribue à l’instabilité politique permanente au Tchad  et à sa destruction continue.

 

Aujourd’hui, le peuple tchadien  est totalement  scandalisé et bouleversé d’observer le dégré du délit de conspiration internationale à son encontre.

 

Ce qui est entrain de se passer au Tchad, ne se passe nulle part  au monde. Les Tchadiens, privés de leurs droits civiques et politiques, ont cessé de croire à la démocratie et ses vertus, de même qu’ aux principes des droits de l’homme chers aux grandes puissances étrangères qui allument ici et là des foyers de conflits armés dans le souci de maintenir leur hégemonie  sur des Etats les moins avancés.

Si les conflits armés qu’a connus le Tchad depuis l’accession à la souverainêté internationale, découlent en partie des incohérences de la classe politique tchadienne, il est cependant autorisé de déplorer qu’ils  rélèvent essentiellement de la responsabilité de la France et de ses dirigeants.

 

 

Nul ne peut permettre à ce que son pays devienne une poudrière pour la simple raison que les intérêts des Français ne soient compromis.

 

Tant que des individus arrogants,  méprisants et insuffisants  comme Nicolas Sarkozy et George Bush président à la destinée de leurs pays, les Etats  africains et le monde arabe n’auront au grand jamais une stabilité politique, une paix durable et des lendemains épanouis.

 

Tant que  la France  maintienne Idriss Deby  au pouvoir au Tchad, les conflits armés naîtront un peu partout en Afrique de façon irrémediable et inextincible.

 

Par Makaila Nguebla.