Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

Une dizaine de pays occidentaux étaient représentés à l’ouverture ce dimanche à Dakar, des Assises nationales initiées par l’opposition et la Société civile sénégalaises et auxquelles le pouvoir en place a appelé au boycott.

Aucun pays africain ne participe à ces assises où l’on compte des représentants de la Commission européenne, des Pays-Bas, de la Suède, des Etats-unis, de la Roumanie, de la Belgique, de l’Allemagne, de l’Autriche, du Canada, de la France et de l’Espagne.

Interrogé sur l’absence frappante des pays africains à cette rencontre, Amadou Makhtar M’Bow, ancien directeur général de l’organisation des Nations unies pour la Science et la Culture (UNESCO), président des assises, s’est montré plutôt évasif.

"Nous avons invité tous les pays à venir assister à cette cérémonie", a-t-il dit, renvoyant ensuite aux journalistes le soin de l’éclairer sur les raisons pour lesquelles "certains sont présents et d’autres pas".

Toutefois, tient à souligner l’ancien directeur général de l’UNESCO, "les Assises nationales sont d’abord une affaire de Sénégalais". Elles sont destinées aux Sénégalais et c’est à eux de prendre part à ces rencontres", a-t-il expliqué avant d’ajouter qu’elles ne sont pas destinées à l’extérieur".

Les Assises nationales de l’opposition et de la Société civile dont l’organisation fait l’objet d’une vive contestation de la part des partisans du pouvoir en place, visent à "trouver une solution consensuelle, globale, efficace et durable à la grave crise multidimensionnelle (économique, sociale et culturelle) qui sévit au Sénégal", estiment les organisateurs.

Selon des sources proches du comité de pilotage des Assises, ces rencontres, qui seront étendues aux 35 départements du Sénégal, dureront entre 3 et 6 mois et toucheront près de 2.000 Organisations communautaires de base.