Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak


Nous avons déjà tout dit sur Déby. C’est un alcoolique, un malade mental paranoïaque, un assassin criminel de guerre, criminel contre l’humanité et génocidaire. Il vit dans le luxe et s’achète des armes pendant que le peuple tchadien meurt de faim. Pour cacher ses trafics, il va jusqu’à fermer l’enquête sur le meurtre de son fils Brahim et jette en prison les criminels de l’Arche de Zoé alors qu’il les avait pourtant aidé à kidnapper des enfants.

 


Il divise son peuple pour se maintenir au pouvoir. S’il porte aujourd’hui ses attaques verbales contre les Arabes, on sait qu’il n’aime aucun peuple du pays. On le voit aujourd’hui, il ne fait pas confiance aux Zaghawas non Bideyat (comme le montre la mise à l’écart de Mahamat Ali Abdallah Nassour) et parmi les Bideyat se méfie des membres de sa famille qui ont des liens avec les frères Erdimi.

 

Mais cet homme est intelligent. Il a réussi à être en même temps l’allié des USA, de la France , de la Russie , de la Chine , d’Israël et de la Libye. Il est à la fois allié des islamistes tourabistes du MJE et des néoconservateurs islamophobes et arabophobes qui ont inventé le génocide au Darfour (par contre les néoconservateurs ne soutiennent pas le MJE, mais la branche du MLS dirigé par Walid al Nour).

Il joue avec la diplomatie internationale : en 2006 avec la menace du FUC de Mahamat Nour, il rompt avec Taiwan pour s’allier avec la Chine et rompt les relation diplomatique avec la République Arabe Sahraouie Démocratique pour avoir l’aide du Maroc. Peut être qu’aujourd’hui, s’il refuse de reconnaître l’indépendance du Kosovo c’est pour avoir des armes russes.

Il arrive toujours à se mettre en scène sur la scène internationale, avec ses interventions en RDC et en Centrafrique, avec la crise du Darfour ou en 2004 dans l’affaire Abderazak el Para. Il réussi au début des années 90 à obtenir l’aide du Niger, du Nigeria et du Cameroun pour éliminer le MDD et est l’ami de tous les dictateurs d’Afrique : Moubarak en Egypte, Ben Ali en Tunisie, Lansana Conté en Guinée, Laurent Gbagbo en Cote d’Ivoire, Mamadou Tandja au Niger, Faure Gnassingbé Eyadema au Togo, Paul Biya au Cameroun, Bozizé en Centrafrique, Bongo au Gabon, Sassou-Nguesso au Congo, Kabila en RDC, Museveni en Ouganda, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo en Guinée Equatoriale, dos Santos en Angola, Mugabe au Zimbabwe, Afeworki en Erythrée, Zenawi en Ethiopie, Ismail Omar Guelleh à Djibouti, Abdullah Yusuf Ahmed en Somalie… Tous ces dictateurs sont ces amis et cela montre le talent de Deby. Seul un dictateur, Omar el Bechir, qui était son plus ancien allié est devenu son pire ennemi à cause du Darfour.

 

Mais Deby n’est plus aussi intelligent qu’avant : l’attaque sur Omdurman-Khartoum  est un terrible échec, le MJE se divise à cause de la politique de Deby et l’EUFOR ne veut plus le sauver. La seule solution pour IDI est maintenant que le MJE aille faire une attaque au sud-est du Darfour près d’Abyei pour relancer la guerre au sud entre SPLA et nordistes. Il ne reste que 7 cartes dans le jeu de Déby pour gagner, mais aucun as :

-          il doit continuer à diviser l’opposition en corrompant les personnes

-          demander l’aide de Kadhafi et de sa « Ligue Populaire et Sociale des Tribus du Grand Sahara » qui est officiellement chargé de ramener la paix au Mali, au Niger, au Tchad et au Darfour, mais en secret a pour but qu’un jour le guide de la grande Jamahiriya règne sur tout le Sahara

-          demander l’aide du président sénégalais Wade qui est le parrain de l’accord tchado-soudanais lors de la réunion de l’OCI à Dakar.

-          supplier Sarkozy de le sauver

-          faire appel à des mercenaires (en février il a notamment été sauvé par les mercenaires toroboro et par des mercenaires russes, ukrainiens, français, algériens et mexicains)

-          continuer à obliger les sultans, oulémas, imams à dire qu’ils le soutiennent. Mais ces paroles de religieux ont peu de poids car le peuple sait que Dieu ne soutient pas les dictateurs)

-          renforcer « l’alliance  anti-soudan » avec l’Ouganda et Israël. Mais le président ne doit pas rêver, ils ne lui enverront pas d’hommes. L’Ouganda est trop occupé à combattre la LRA et surveiller les troubles qui peuvent éclater au Rwanda, dans l’est de la RDC et l’ouest du Kenya. L’Ouganda a déjà des troupes au Darfour et pourraient en envoyer en Centrafrique car la LRA s’y installe, mais jamais il n’enverra au Tchad. Israël est trop occupé avec les Palestiniens, le Hezbollah au Liban, de négocier en Turquie avec la Syrie et de menacer l’Iran, ils ne viendront pas sauver Deby. Les autres grandes puissances non plus : les USA préfèrent pourchasser Ben Laden, menacer l’Iran, combattre al Qaida en Irak et les Talibans en Afghanistan… les Russes préfèrent s’occuper de la Tchétchénie ou de l’Abkhazie. Toutes ses puissances lui enverront des armes, mais jamais d’hommes.

 

Deby ne peut compter que sur ces aides, mais elles ne le sauveront pas.

 

Mais peut être que le Tchad mérite de président. Nous, Tchadiens, sommes toujours fiers et supérieurs, nous nous croyons les meilleurs, mais contrairement aux autres peuples nous n’avons pas réussi à développer notre économie et faire une démocratie. C’est la faute des Tombalbaye, Malloum, Weddeye, Habré et Deby, mais c’est avant tout notre faute à nous.

 

Voyons l’opposition, elle n’existe pas. La CPDC se rallie à Idriss Deby Itno dans le gouvernement de Youssouf Saleh Abbas, alors qu’on ne connaît pas la vérité sur le sort d’Ibni Oumar Mahamat Saleh. Yorongar veut se faire passer pour un héros mais est le protégé de Déby, car depuis toutes ces années, si Deby l’aurait voulu, Yorongar aurait été tué depuis longtemps.

L’opposition armée est dangereusement silencieuse. On ne sait pas si le RFC négocie toujours à Tripoli, l’Alliance Nationale ne communique plus, on ne sait même plus si l’UFCD d’Adouma Hassaballah et l’UDC de Koulamallah sont toujours dans l’Alliance Nationale avec l’UFDD, l’UFDD-F et le FSR ou s’ils sont partis.

 

Et le reste n’est pas mieux, le FPRN d’Adoum Yacoub n’a pas fait parler de lui depuis début décembre. Mahamat Abbo Sileck qui est pourtant un homme intelligent se ridiculise en inventant des attaques de l’ANR et une alliance avec l’UFCD. Il est vrai qu’il avait déjà menti en se faisant de faux diplômes centrafricains et en disant qu’il avait rencontré les dirigeants des touareg du Mouvement des Nigériens pour la Justice (le MNJ a dit qu’ils n’avaient jamais vu Sileck).

 

Les minuscules autres mouvements, fictifs ou réels, publient moins de deux communiqués par an et on ne sait pas ce qu’ils font. On ne sait pas non plus pourquoi les hommes de Choua Dazi retiennent encore le missionnaire américain dans le Tibesti.

 

Il n’y a donc qu’une conclusion. Pour l’instant le Tchad mérite Deby. Ce serait une très belle chose que ce dictateur soit renversé, mais si les Tchadiens ne changent pas, son successeur sera pareil, car on a les dirigeants que l’on mérite.

 

Abdallah Ahmat

Mail: abdalma@hotmail.fr