Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

CONTRIBUTION DU BLOC POUR LE RENFORCEMENT DE LA DEMOCRATIE AU SENEGAL

Bravo et encore bravo. Le Bloc Pour le Renforcement du Sénégal BRDS est heureux que les assises aient débuté dans une bonne ambiance. Le FSS doit pouvoir s’exprimer et à notre grand bonheur, il le fait.

Mais pour nous dire quoi qu’il ne nous ait pas encore dit ou fait voir ?

Le FSS, ce sont des gens qui se sont sucrés sur le dos du peuple, sous SENGHOR. Le FSS, ce sont des gens qui se sont enrichis sous DIOUF. Le FSS, ce sont des gens qui étaient avec DIOUF, contre WADE. Le FSS, ce sont des gens qui étaient avec WADE, contre TANOR. Et aujourd’hui, le FSS, ce sont des gens qui sont avec TANOR, contre WADE.


WADE est un accident de notre histoire. Mais qui a mis WADE au pouvoir ? Regardez au sein du FSS. Qui publiquement a reconnu avoir appris à WADE, les rouages de l’administration ? Regardez vers le FSS.

WADE est devenu une plaie pour le Sénégal. Et aujourd’hui, un médecin arrive pour soigner et Wade et le peuple Sénégalais. Paradoxalement, il s’assied pour nous mettre debout.

Sénégalais, Wade et le FSS sont tous deux, des chauffeurs de Car rapide sans frein, qui conduisent les yeux rivés dans le rétroviseur. Chacun des chauffeurs recherche son adversaire dans le rétroviseur, conduit à toute allure et tout droit le Sénégal dans un mur.

Même la colonisation a été plus bénéfique pour le Sénégal que les trois présidents réunis que nous avons eus. Disons non au pouvoir. Disons non au FSS. Tout simplement parce que nous ne sommes pas amnésiques mais nous ne sommes pas non plus aveugles.


Cependant, ce coup d’essai du FSS est un coup de maître qui apparaît d’autant plus grand que ceux qui sont en face sont nuls. Cet exemple de l’opposition sénégalaise doit être suivi par tous les pays où sévit une dictature.

WADE aurait du accepter de se présenter aux assises et même demander la parole. Il en serait sorti grandi et nous aurait tous étouffés. Il aurait pu aussi y envoyer Farbius Zinc qui aurait occasionné tellement de chahuts que les assises n’auraient pas pu se tenir. Mais, seuls les grands hommes arrivent à l’heure aux grands rendez vous de l’histoire. Wade l’a pu et le pouvait. Il est devenu un « has been ». Wade rentre dans notre histoire par la petite porte.


L’imam Mbaye Niang, Talla Sylla, le professeur Samb, le doyen Ibrahima Fall et bien d’autres participants de ces assises, sont autant de gens compétents et honnêtes qui peuvent penser une troisième voie, celle du travail honnête pour un développement  du sénégal. Mais, de compromission en compromission, tous ces honnêtes citoyens finiront par être d’ignobles corrompus si DIEU ne les protège , protège notre Sénégal et notre Afrique.


Professeur El Hadj Hamidou Diallo

 

Secrétaire Général du BRDS.