Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Mak

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

La Rencontre Africaine Pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) et sa section guinéenne expriment leur vive préoccupation par rapport à la rupture de l’équilibre précaire et fragile qui avait abouti aux accords du 27 Janvier 2007 et à la nomination d’un Premier Ministre sensé être « compétent intègre et qui n’a jamais été impliqué dans les malversations ».

 

 Avec le limogeage du Premier Ministre  Lansana  kouyaté  c’est le consensus social et politique construit difficilement, au prix de souffrances innommables, de douleurs indicibles et de difficiles négociations sous l’égide de la CEDEAO qui vient d’être totalement ruiné.

 

 Si des initiatives diplomatiques diligentes et appropriées ne sont pas prises dans les meilleurs délais  par la CEDEAO et l’Union Africaine en concertation avec la communauté internationale il est fort probable que plus rien ne pourra plus empêché l’éruption de ce volcan en sommeil qu’est la République de Guinée.

 

Scandale Géologique comme la République Démocratique du Congo,  gangrenée  par la mal   gouvernance avec une administration au mieux chaotique et au pire inexistante,en proie aux démons identitaires qui n’épargnent aucun secteur de la vie économique et politique et sociale   fortement convoitée par une nuée d’opérateurs (Étatiques et non Étatiques) et d’aventuriers, la Guinée est l’exemple le plus caricatural du modèle d’États africains affectés par la malédiction des ressources minières (gérées dans la plus absolue opacité) c’est à dire là où l’abondance des ressources minières loin de faire le bien être des populations représentent de plus en plus une menace pour le pays. Mais pire aujourd’hui pour la sécurité et la stabilité des pays de la CEDEAO seraient durement compromises.

 

L’implication de la CEDEAO en guinée ne doit pas simplement être guidée par le besoin de préserver la paix et la stabilité en Guinée mais fondamentalement par le besoin de préserver la paix et la sécurité de toute la sous région. Toute secousse en Guinée aura forcément des répercussions au Sénégal, au Mali avec un impact plus négatif dans des pays  en situation post conflit, en état de convalescence comme la Côte d’Ivoire, la Sierra Léone et le Libéria.

 

La RADDHO

 

Ø      Invite le Président de la Commission de la CEDEAO à être plus réactif et plus proactif pour éviter la répétition de situations de cette nature car force est de constater que les diplomates occidentaux et étasuniens sont beaucoup plus dynamiques et plus actifs sur le terrain que leurs homologues africains.

Ø      Exige l’envoi immédiat d’une mission d’urgence de la CEDEAO en Guinée Conakry avec le médiateur qui avait été commis à l’époque : à savoir le Président Ibrahim Babaguinda.

Ø      Recommande à l’U.A. d’insérer dans l’agenda du prochain sommet des Chefs d’État qui se réunit à Charm el Cheikh la question lancinante de la Guinée Conakry et l’enjeu de la succession de Lansana Konté qui constitue le nœud gordien des conflits avec l’organisation des prochaines élections

 

Fait à Dakar, le 28 mai 2008

 

Le Président