Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila

Le Premier ministre guinéen Lansana Kouyaté, nommé en février 2007 pour faire taire une vague de contestation contre le régime du président Lansana Conté, a été limogé mardi par décret présidentiel, a annoncé la télévision nationale.

"Ahmed Tidiane Souaré a été nommé Premier ministre chef du gouvernement en remplacement de Lansana Kouyaté", indique le décret du chef de l'Etat lu sur l'antenne de la télévision nationale mardi soir.

M. Kouyaté, 58 ans, avait été nommé sur proposition des syndicats et sous la pression de la communauté internationale au terme d'une série de grèves générales accompagnées d'une vague de contestation de plusieurs semaines contre le régime de M. Conté, alors accusé de mauvaise gestion et de corruption.

La répression des manifestations populaires de janvier-février 2007 avait fait 186 morts et près de 1.200 blessés et avaient provoqué l'instauration d'un état de siège donnant les pleins pouvoirs à l'armée pendant plusieurs jours.

M. Kouyaté n'a pas souhaité s'exprimer.

De leur côté, les syndicats qui avaient orchestré la contestation en janvier-février 2007 ont annoncé qu'ils attendaient de connaître la composition de la future équipe gouvernementale pour se prononcer sur le respect ou non des accords de février 2007 par M. Conté.

"Nous attendons de voir, pourvu qu'on ne nous ramène pas les anciens prédateurs", a déclaré Rabiatou Sérah Diallo, la secrétaire générale de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG).
En janvier dernier, les syndicats avaient menacé de lancer un mot d'ordre de grève après le limogeage sans explication d'un ministre proche de M. Kouyaté, geste perçu comme une entrave aux accords de 2007. Ils avaient finalement décidé de suspendre leur mouvement le temps de consulter les acteurs politiques, sociaux et religieux du pays.

Selon certains observateurs, le limogeage de M. Kouyaté, un diplomate sans véritable expérience en politique, est à attribuer à l'incapacité de son gouvernement à résoudre les graves difficultés économiques et sociales auxquels la Guinée est actuellement confrontée.

Son entourage affirme en revanche que son action était entravée par le clan du chef de l'Etat, accusé de profiter de sa prérogative sur la signature des décrets gouvernementaux pour ralentir l'action de M. Kouyaté.

Son remplaçant, Ahmed Tidiane Souaré, 57 ans, un technocrate réputé proche du clan Conté, a déclaré mardi soir qu'il "souhaite mériter la confiance du chef de l'Etat et servir humblement mais loyalement la nation guinéenne".

Il n'a pas souhaité faire davantage de commentaires.

Connu pour sa discrétion et son sérieux dans le paysage politique guinéen, cet ingénieur géologue de formation a été ministre des Mines entre 2004 et 2006 et ministre de l'Education nationale entre 2006 et 2007.

Pour la première fois depuis l'indépendance (1958), l'ex-Premier ministre occupait la fonction de chef du gouvernement auparavant dévolue au chef de l'Etat, au pouvoir depuis 24 ans