Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila





Je viens par  la présente demander à Mahamat Moussa d’expliciter un tout petit peu les choses.

Monsieur Mahamat Moussa, je suis surpris de voir mon nom et ceux de mes cousins sur une liste si significative. Il est vrai que chacun est libre de s’exprimer mais la démocratie dit « ta liberté s’arrête exactement là où commence celle de l’autre ». Ne dit-on pas qu’avant de prononcer quoi que ça soit, il fallait de prime à bord tourner au moins sept fois sa langue ? 

Monsieur n’es-tu pas parmi les gens qui ont dit pourquoi le bureau exécutif de l’association  des étudiants et stagiaires tchadiens au Maroc (AESTM) est composé essentiellement des Gouranes et Zaghawas ?

N’es-tu pas parmi les gens qui n’ont jamais voulu que la journée culturelle tchadienne réussisse ? N’es-tu pas parmi les gens qui chuchotent et murmurent sur « on a assisté qu’à des danses kidi et siniguei » ?

Monsieur en voulant semer la haine, la mésentente, la méfiance entre nous, tu es tombé dans un  piège que même un non tchadien saurait ce que tu voulais passer comme message.

Nous avons des relations très étroites avec les personnes que tu as citées sur ta liste, pire encore, depuis quand au Maroc on rédige de rapport dans le modèle présenté ? 

D’ailleurs Mahamat Borgou et Djouma Daoussa ont étudié dans la même ville et même chambre pendant quatre ans. Si réellement il voulait faire du mal à Djouma, il aurait dû faire depuis longtemps. Pourtant, avec le petit frère de Haroun Hachim, on a fait une même école primaire. 

Monsieur « chouma allek » (traduction : honte à toi) pour un étudiant qui se dit en sixième année, pire encore en droit se laisse remporter et dire vite ce qu’il est en soi et loin d’être comme «  cogito ergo sum ». 

Je demande aux accusés et visés à ne pas croire à ce genre des désinformations et diffamations. Aucune des personnes citées ne vous reproche quelque chose car ce ne sont que des pièces fabriquées.

Que le tout Puissant te mette sur le droit chemin mon frère.
Il n’est plus temps de haine.
Il n’est plus temps de mésentente.
Mais plutôt il l’est de s’aimer, s’unir pour un Tchad nouveau sans guerre et sans injustice.

Pour finir je vous rappelle que le site www.tchachadi.com est très loin des diffamations et atteintes à la vie privée des personnes. En outre, il censure toute attaque à caractère personnel. Cependant le but de tchachadi reste à informer le peuple sur tout ce qui se passe au Tchad, à travers le monde entier et dénoncer les maux et fléaux que subit la société tchadienne. La conscience est-elle intérieure ?

 Abdallah Chidi Djorkodei
Tchachadi.com