Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Flash Info:vers des grèves multi-sectorielles au Tchad,Idriss DEBY n'aura pas de répît //

Géo-localisation

Publié par Makaila


“ Les archives ne trompent pas ”
lançait le blogueur du très officiel blog de soutien à notre cher Président, le Général Idriss Deby Itno. Cet individu prend un malin plaisir de critiquer avec photos à l'appui des personnes avec qui, il n'y a pas longtemps, il correspondait assidûment. Mais comme vous le savez, les traîtres ont une courte mémoire. M Hassan Abdelkerim Bouyebry est de ceux-là.

Tout le monde se rappelle bien que le duo Bouyebri-Dillo étaient les fervents défenseurs du régime abominable de Deby dans les années 2000 – 2005. Puis, lorsque leurs parrains, les frères Erdimi, se rebellent, ils s'embarquent avec eux dans leur aventure. Mais très tôt, Yaya Dillo prend conscience de cette mésaventure et tente en vain de convaincre ses oncles de rentrer au bercail.

Entre temps, Hassan Abdelkerim Bouyebry se plaît bien au doux climat Bruxellois, il multiplie les titres de porte-parole du SCUD, RAFD, RFC, inonde les sites Internet tchadiens d'articles injurieux sur Deby et sa famille. Hinda, Haïga, Mahamat Ali Abdallah sont ses cibles préférés. Il suffit de faire une petite recherche sur google en tapant “Hassan Abdelkerim Bouyebry” et vous aurez sous le nez toutes les monstruosités écrites sur Deby et sa famille par notre cher Blogueur de la Présidence. Comme quoi les archives ne trompent pas !

 

La dure réalité du terrain, la montée fulgurante de l'UFDD et la résistance farouche de Deby ont eu raison sur nos deux mousquetaires qui ne vont pas tarder à baisser le pantalon. Ils contactent Daoussa Deby et Abderéhim Bahar auprès desquels ils vomissent tout et acceptent de trahir leurs oncles.

Démasqués très tôt, Timane Erdimi inflige une correction mémorable à Yaya Dillo. Ce dernier sera enfermé pendant plusieurs semaines dans un abri abandonné servant de toilette aux visiteurs et autres passants. Très amaigri et éprouvé par la maladie, Yaya Dillo a eu la vie sauve grâce à des tantes venues spécialement d'Adré pour quémander la clémence de Timane Erdimi. Il fut alors libéré et évacué dans un dispensaire à El djinéné où il côtoie des jeunes de l'UFDD. Ces derniers lui crachent carrément au visage et lui promettent l’enfer ici bas. Une bagarre s'en suit, Yaya Dillo est arrêté par les autorités soudanaises et jeté en prison où il frôle la folie.
  

Pendant ce temps, Hassan Abdelkerim Bouyebry s'agite comme un beau diable sur les sites Internet qui lui ont ouvert largement leurs pages. Ces mêmes sites qu'il traite aujourd'hui de tous les noms d'oiseau. Il s'en prend avec virulence aux responsables du site Tchadactuel. En réplique, tchadactuel nous déroule sa biographie et même l’arbre généalogique de sa famille, on retient que Bouyebry est un vulgaire petit Soudanais vivant à Al Fachir, transporté comme beaucoup d'autres dans les bagages du MPS en 1990 et mis à l'école par les propres soins des Erdimi. Ces derniers ont facilité et payé son séjour en belgique jusqu'à ce qu'il les trahisse. Daoussa Deby l'a pris en charge par la suite.  

Puis, grâce aux négociations entreprises avec la rébellion de l'Est sous l'égide de la Libye, le gouvernement tchadien soumet le cas de Yaya Dillo et obtient sa libération auprès des autorités soudanaises. Les deux mousquetaires rentrent à N'djaména où ils sont contraints de présenter à la télé-tchad leurs plates excuses au peuple tchadien pour avoir trahi leur mentor.   

Aujourd'hui, nos deux misérables mousquetaires veulent se racheter, très imbus de leur personne, ils investissent un secteur que même Deby, ses barbouzes et autres taupes de Paris ont mordu la poussière. Ils veulent montrer à leur maître de N’djaména qu’ils connaissent ce milieu et peuvent renverser la vapeur voire même redorer son blason. Quelle utopie !

Hassan Abdelkerim Bouyebry ne fera rien du tout et nous le défions. Là où nous sommes, que ce soit à Yaoundé – Dakar – Paris ou Moudeina, peut importe. Nous allons te charger et encore te charger jusqu’à t’engrosser car on a à faire une putain. Toutefois, cela ne nous détournera pas de notre objectif qui se résume à asphyxier le régime des apatrides et des traîtres. Comme tu vois, tes frères tueurs de l'ANS ne peuvent rien contre nous.

Mais Bouyebry et Dillo auront-ils le temps de piller le Tchad ? Tout porte à croire que nos deux mousquetaires passent leur dernier hivernage sur le sol tchadien et peut-être même dans cette vie. Je sais que vous passez tout votre temps à regarder ces vidéos sur "Tchad vision" montrant les jeunes combattants de l'UFDD. Alors soit prudent traître-blogueur.

 

A suivre…

Source: Ambenatna